n
Date du jour :

Google ads

Aujourd'hui 430

Hier 740

Semaine 1566

Mois 430

Total 25457

Inades-Formation Togo lance un rapport sur l’utilisation intensive de pesticides chimiques de synthèse

décembre 22, 2022 0 305

L'Institut Africain pour le Développement Économique et Social au Togo (Inades-Formation Togo) a organisé un atelier de restitution sur l’étude de cas d’initiatives de pratiques agricoles et comportements susceptibles de nuire au droit à l’alimentation saine et durable: cas d’utilisation intensive de pesticides chimiques de synthèse le 16 décembre à Lomé.

 

Cette initiative vise à partager les principales conclusions de l'étude relative aux mesusres et pratiques adoptées en matière d'utilisation des pesticides chimiques de synthèse et leurs effets ou non sur la santé des agriculteurs, des travailleurs agricoles, des consommateurs et citoyens en vue d'analyser les solutions idoines pour assurer une alimentation saine et durable à tous et chacun.

Une étude de cas menée dans le canton de Baguida (commune Golfe 6) et à Yao Copé (commune Amou 3) a permis de démontrer comment les pesticides chimiques peuvent compromettre ou non la réalisation du droit à l’alimentation adéquate.

Il ressort du rapport présenté par Dr kossi Adognou, que les pesticides sont à l’origine d’une pollution diffusée qui contamine toutes les eaux sales et océaniques (cours d’eau, eaux souterraines et zones littorales). Cette pollution s'est accrue avec la commercialisation non légale et l’utilisation des produits non homologués. Aujourd’hui, l’un des défis majeurs de l’agriculture est de réduire ou d’abandonner l’utilisation des intrants chimiques de synthèse à savoir les fertilisants chimiques, les phytosanitaires, les pesticides ou encore les activateurs retardateurs chimiques de croissance, au profit de pratiques culturales plus visibles et durables.

Ledit rapport fait ressortir également les recommandations faites à l’endroit de tous les acteurs. Il s’agit pour l’Etat de subventionner les pesticides homologués, d'accroitre la surveillance des produits phytosanitaires aux frontières et d'alléger les taxes des sociétés importatrices de pesticides homologués. Pour des services déconcentrés de l’Etat du secteur de l’agriculture, il s’agira plus particulièrement de continuer et de renforcer la mise en place des brigades villageoises chargées de l’application des produits phytosanitaires, de sensibiliser sur la toxicologie, le risque et le danger des pesticides et de promouvoir davantage les biopesticides.

L'agriculture et les systèmes alimentaires sont interconnectés avec les économies, les cultures, les sociétés, la santé, la sécurité alimentaire, la malnutrition, le climat, la biodiversité et l'environnement. L'équilibre entre la productivité et la préservation ou la restauration de l'environnement devient un problème épineux pour la société. Aujourd'hui, l'un des défis majeurs de l'agriculture est de réduire considérablement l'utilisation excessive des intrants chimiques de synthèse tels que les produits fertilisants chimiques, les produits phytosanitaires, les pesticides au profit des pratiques culturales plus viables et durables.

“ l'adoption des approches basées sur le principe produire sans détruire est un enjeu primordial dans le contexte actuel où prédomine l'agriculture basée sur l'intensification de l'utilisation des intrants chimiques de synthèse ; D'où à travers la Campagne Conscience AlimenTerre, Inades-Formation Togo travaille à faire adopter des orientations politiques et réglementaires visant la réduction des pesticideset fertilisants chimiques de synthèse dans l'agriculture ”, a souligné la Directrice du Bureau National de Inades-Formation Togo, Mme Selome ADOUSSI HOUETOGNON.

Elle a indiqué que pour son institution, la toxicité des pesticides et fertilisants chimiques de synthèse pour les humains et l'environnement constitue une atteinte au droit à l'alimentation saine et durable. Et pour influencer les décisions et les comportements citoyens, il urge de documenter les et comportements réels qui entravent la réalisation du droit à l'alimentation des populations.

« L'assise de restitution a permis de présenter les résultats de l'étude commandée par Inades-Formation Togo aux OP, aux acteurs de la société civile et aux services étatiques concernés pour une synergie d'action en vue de la promotion d'une d'une alimentation saine et durable, de présenter le groupe de plaidoyer pour une alimentation saine et durable ainsi que des éléments de la Feuille de Route de la Campagne Conscience AlimenTerre et de recueillir des conseils sur les aspects à prendre en compte pour réussir le changement positif souhaité », a déclaré Mme Selome ADOUSSI HOUETOGNON.

Le président du conseil d’administration de Inades-Formation Togo, Boukari Ayéssaki, a déclaré que l'une des conditions fondamentales pour une vie digne est la concrétisation du droit à une alimentation saine et durable. Malheureusement ce droit est loin d'être respecté dans la plupart des pays et particulièrement en Afrique. En effet, aujourd'hui les modes de production des aliments constituent une menace pour la santé humaine, animale et aussi pour l'environnement en raison de l'utilisation excessive des intrants chimiques de synthèse dans l'agriculture (notamment les herbicides et autres pesticides, les stimulateurs ou hormones de croissance).

D'où Inades-Formation à travers la Campagne Conscience AlimenTerre s'est donnée comme sacerdoce d'éduquer à la citoyenneté alimentaire pour le droit à l'alimentation et par la même occasion de mener un plaidoyer pour faire adopter des orientations politiques et réglementaires visant la réduction des pesticides et fertilisants chimiques dans l'agriculture.

 

Jean-Marc

 

 

Last modified on jeudi, 22 décembre 2022 08:25

Leave a comment

Make sure you enter all the required information, indicated by an asterisk (*). HTML code is not allowed.

Articles populaires