n
Date du jour :

Aujourd'hui 639

Hier 944

Semaine 3356

Mois 14059

Total 256411

Nouvelle Constitution au Togo: Le bureau Afrique du département Américain appelé à être sur la même longueur d’onde que le peuple togolais

avril 21, 2024 0 336

Au Togo, le vote de la nouvelle constitution par l’assemblée nationale le 19 avril dernier continue de susciter des réactions les uns aussi différentes que les autres.

Si plusieurs organisations de la société civile au plan national ont salué l’adoption de la nouvelle loi et demandé expressément au Chef de l’État de la promulguer sans délai, le bureau Afrique du département Américain ne semble pas être sur la même longueur d’onde que ces organisations et surement le peuple togolais.

Dans une publication sur son compte X anciennement Tweeter, ce démembrement des USA se dit préoccuper par la situation qui prévaut au Togo à la suite de ce changement intervenu dans notre pays.

Plus loin, le département d’Etat américain par l’entremise de son bureau Afrique dit exhorter le gouvernement à privilégier « un débat ouvert et éclairé ».

Cette sortie des USA atterrit dans le débat togolais comme un cheveux dans la soupe puisque tout ce qui semble aujourd’hui être la préoccupation de notre pays est déjà largement pris en compte par l’Etat togolais.

En effet, aux premières heures de l’adoption de cette constitution le 25 Mars, le chef de l’Etat sans attendre des injonctions de quelque puissance que ce soit a renvoyé la loi à une seconde lecture.

Et comme si cela ne suffisait pas, il a instruit l’assemblée afin que les populations dans leur ensemble soient largement consultées sur l’ensemble du pays. De ces consultations, le texte voté en premier ressort connaitra des améliorations majeures concernant notamment le mandat du Président de la République et celui du Président du conseil.

Ainsi, le Président de la république qui devrait être élu pour un mandat unique de 6 ans le sera désormais pour 4 ans renouvelable une seule fois. Pour ce qui est du président du Conseil des Ministre son mandat désormais est intrinsèquement lié à celui des députés et des sénateurs qui lui est de 6 ans.

Au regard de ce qui précède, peut-on encore dire que les populations n’ont pas été consultées. Que veulent au juste les USA pour le Togo ? Est-ce la volonté de voir l’instabilité et le chienlit s’installer dans notre pays ?

Quelle place occupe, la souveraineté des Etats dans les politiques du pays de l’oncle Sam ? Que font les USA du principe de non-ingérence dans les affaires intérieures d’un autre pays ?

Les autorités togolaises sont toujours préoccupées par la recherche des voies et moyens pour la paix, la stabilité et la tranquillité dans notre pays et l’adoption de cette nouvelle constitution est une garantie de ces valeurs évoquées plus haut.

Dans un contexte sous régional où des pays tournent le dos aux USA le Togo fait-il mal de continuer par croire en la coopération avec ce pays ? La question reste posée.

Leave a comment

Make sure you enter all the required information, indicated by an asterisk (*). HTML code is not allowed.

Articles populaires