n
Date du jour :

Aujourd'hui 19

Hier 717

Semaine 736

Mois 17651

Total 206677

Cohésion sociale : L'impact du projet Coso est fort appréciable au Togo

janvier 16, 2024 0 299

Le Togo ne jure que par la cohésion sociale. À travers une série d'initiatives et de politiques, le gouvernement travaille pour promouvoir l'unité, la diversité et l'inclusion au sein de la société.

C'est sans doute ce qui l'a amené à accueillir favorablement le projet de Cohésion sociale des régions nord du golfe de Guinée (Coso).

Les efforts du pays en la matière réduisent les disparités socioéconomiques, promeuvent l'égalité des chances et valorisent la solidarité. Les actions améliorent l'accès à l'éducation, à la santé et à d'autres services de base, garantissant une meilleure qualité de vie.

Par ailleurs, dans un contexte mondial où la cohésion sociale est cruciale pour le développement durable, le Togo crée un environnement harmonieux où chaque individu, quelle que soit son origine, puisse prospérer et contribuer au progrès collectif.

Le 14 décembre 2023, le ministre du Développement à la base précisait que grâce à un financement de la Banque mondiale d'une valeur de 60 millions de dollars, le Togo couvre à ce jour, dans le cadre du projet Coso, 41 cantons frontaliers dont 37 dans la région des Savanes, 2 dans la région de la Kara et 2 dans la région centrale.

L'autorité n'a guère manqué de souligner que plusieurs infrastructures sont en cours de réalisation dans les domaines suivants : les pistes rurales, l'eau et l'hydraulique, l'éducation, le développement à la base, l'assainissement, le sport et les loisirs, l'environnement.

Mais encore, l'approche de développement est conduite par les communautés elles-mêmes, le but étant de les responsabiliser et les faire participer au progrès national. « C'est un gage d'appropriation et de durabilité des infrastructures et de succès des initiatives socio-économiques », constate le ministre.

Une assise a eu lieu. Il s'agit de la première édition du Forum annuel des acteurs sur la cohésion sociale dans le cadre du projet Coso. Ouvert le 12 décembre 2023, il a rassemblé des acteurs venus du Bénin, de la Côte d'Ivoire, du Ghana et du Togo.

Les responsables ont pu échanger autour des vrais défis de l'heure que sont les risques de fragilités, conflits et violences (FCV), la fragilité climatique, la lutte contre la pauvreté dans les pays du Golfe de Guinée, surtout dans les zones septentrionales, la réduction de l'exploitation par les groupes extrémistes violents des tensions intercommunautaires et de la fragilité structurelle des États pour étendre leurs opérations…

Dans le cas du Togo, un an et 6 mois après la mise en route du Coso, 563 investissements en infrastructures socioéconomiques ont été approuvés, dont 96 sont déjà achevés dans les zones frontalières avec le Burkina Faso.

Last modified on mardi, 16 janvier 2024 09:01

Leave a comment

Make sure you enter all the required information, indicated by an asterisk (*). HTML code is not allowed.

Articles populaires