n
Date du jour :

Aujourd'hui 399

Hier 591

Semaine 3263

Mois 399

Total 209204

Social : Comment le Togo répond aux défis des violences basées sur le genre ?

janvier 17, 2024 0 299

Les violences basées sur le genre (VBG) font partie des atteintes les plus répandues aux droits fondamentaux à l'échelle mondiale.

Les effets dévastateurs se manifestent à travers une série de répercussions sur la santé physique, sexuelle, émotionnelle, psychologique et économique.

Au Togo, à l'initiative du gouvernement, des réponses concrètes sont apportées pour mener cette lutte afin de protéger les femmes. Ainsi, 150 femmes victimes de VBG et se trouvant dans l'incapacité de subvenir à leurs besoins économiques ont bénéficié d'un appui financier entre 2020 et 2022. Elles ont pu investir dans des activités génératrices de revenus.

D'une manière générale, dans la lutte contre les VBG, d'autres mécanismes ont été mis en place. Comme sur le plan juridique où le Code des personnes et de la famille a été adopté, le Code de l'enfant, le nouveau Code pénal ainsi que la loi portant protection des apprenants contre les violences à caractère sexuel.

Afin de relever le taux de dénonciation des actes de VGB, il a été mis en place la ligne verte « 8284 ». Idem pour la protection des enfants en milieu scolaire à travers le « 8250 ». Les femmes peuvent aussi compter sur les centres d'écoute pour la prise en charge des victimes de VGB, des centres intégrés « One Stop Center », etc.

Elles sont nombreuses les initiatives du gouvernement pour promouvoir l'autonomisation des femmes. À l'exemple de l'affectation aux femmes d'au moins 30 % des zones aménagées pour l'agriculture, la réservation du quota de 25 % de marchés publics aux jeunes et aux femmes entrepreneures, la réduction ou la suppression de plusieurs taxes permettant aux femmes d'entreprendre davantage en vue de leur autonomisation économique.

Des mesures qui ont engendré une augmentation du nombre d'entreprises créées par les femmes entre 2019 et 2021. Sur cette période, le nombre d'entreprises créées est passé de 3 049 à 3 739, soit une progression de 24 %.

Tout récemment, dans le cadre du projet « Leadership, autonomisation économique des femmes et des filles, et lutte contre les violences basées sur le genre », 500 femmes issues des centres d'écoute recevront un appui financier de 80 000 francs CFA chacune pour démarrer une activité génératrice de revenu.

Cette action vise à favoriser leur réinsertion socioéconomique. Sur les 500 femmes, 229 sont de la région du Grand Lomé, 86 de la région de la Kara, 76 de la région des Savanes, 50 dans les Plateaux, 39 dans la région maritime et 20 de la région centrale.

Les actions conséquentes de l'exécutif togolais visent à contenir la progression de ce fléau. Les avancées observées sont encourageantes, et l'horizon s'annonce prometteur.

Last modified on mercredi, 17 janvier 2024 20:10

Leave a comment

Make sure you enter all the required information, indicated by an asterisk (*). HTML code is not allowed.

Articles populaires