n
Date du jour :

Aujourd'hui 725

Hier 939

Semaine 2614

Mois 7705

Total 275308

Relations bilatérales: Que cherche la Corée du Sud en Afrique?

juin 03, 2024 0 228
Relations bilatérales: Que cherche la Corée du Sud en Afrique? Faure Gnassingbé et Yoon Suk-yeol

 

La Corée du Sud organise son propre sommet avec les pays africains. La première édition s’ouvre mardi 4 juin sous le thème « L’Avenir que nous construisons ensemble : Croissance partagée, Durabilité et Solidarité ».

Le mercredi 5 juin, Séoul accueillera le Sommet des affaires Corée-Afrique 2024, réunissant les chefs d’États ainsi que des entrepreneurs africains et coréens.

La Corée a affirmé son projet d’organiser cet événement, démontrant ainsi son engagement à renforcer la coopération avec l’Afrique. « Fondée sur la vision de la Corée de devenir un État pivot mondial et la vision de l’Union africaine (UA) pour l’Agenda 2063, l’Afrique et la Corée travailleront à établir un partenariat stratégique mutuellement bénéfique et orienté vers l’avenir », a déclaré le gouvernement coréen.

« Poser les bases d’une coopération globale », voici comment le président sud-coréen Yoon Suk-yeol a défini l’objectif du sommet dans une interview accordée à l’AFP. Le chef d’État a identifié notamment le secteur clé des « minéraux essentiels ». Plusieurs pays africains disposent d’importantes réserves de ces ressources, indispensables pour l’industrie des semi-conducteurs et des batteries sud-coréennes. Des entreprises du bâtiment ont aussi lancé des projets d’infrastructures en Afrique.

La coopération entre la Corée et l’Afrique s’est intensifiée dans divers domaines, tels que le commerce, l’investissement, les infrastructures, les minéraux et l’énergie, la défense, l’e-gouvernement, ainsi que les technologies de l’information et du numérique. Ce partenariat vise à maximiser les avantages réciproques pour les deux régions.

L’édition inaugurale du Sommet Corée-Afrique en 2024 est perçue comme un tournant majeur. « En tant que partenaires égaux, l’Afrique et la Corée s’engagent à créer un avenir ensemble, axé sur la croissance partagée, la durabilité et la solidarité », ont souligné les organisateurs du sommet.

« Même s’il s’agit d’un sommet multilatéral entre la Corée et l’Afrique, notre gouvernement essaie de se concentrer sur les relations bilatérales, ce qui est un point essentiel. En tant que Sud-Coréens, nous sommes plus à même de comprendre la situation dans laquelle ces pays se trouvent », a expliqué Cho Won-bin, professeur de sciences politiques et spécialiste de politiques africaines à l’université Sunkgyunkwan de Séoul.

Des délégations de 48 pays africains, dont plus de 30 chefs d'Etat et de gouvernement, sont attendues à Séoul pour le premier sommet Corée-Afrique du Sud.

Avant le sommet, le président sud-coréen a eu une série de réunions avec les dirigeants de la Sierra Leone, de la Tanzanie et de l'Ethiopie ce week-end et devrait aujourd'hui rencontrer séparément les dirigeants d'autres pays, dont le Zimbabwe, le Rwanda, le Mozambiqu et le chef de l’Etat togolais, Faure Essozimna Gnassingbé.

"Le Togo et la Corée du Sud sont liés par un partenariat dans différents domaines notamment diplomatique, économique, commercial, agricole, éducatif et culturel. Les deux chefs d’Etat ont convenu des mécanismes de renforcement de cette coopération dans des secteurs prioritaires, notamment l’éducation (science technologie, ingénierie et mathématiques), la santé, les infrastructures et l’autosuffisance alimentaire. Pour le Togo, il est question de s’inspirer du modèle de développement de la Corée qui, de pays pauvre dans les années 60, est devenu, aujourd’hui, un pays pourvoyeur d’aide. Le chef de l’Etat et son homologue ont également évoqué les questions d’ordre international relatives à la paix et à la sécurité et surtout au terrorisme et à l’extrémisme violent que connaissent les pays du Sahel et leurs voisins. La coopération entre Lomé et Séoul remonte à juillet 1963 avec l’établissement des relations diplomatiques", lit-on dans un communiqué de la présidence du Togo ce 03 juin. 

La Corée du Sud est l'un des plus grands acheteurs d'énergie au monde et abrite d'importants fabricants de semi-conducteurs ainsi que le cinquième constructeur automobile mondial, qui favorise l'électrification. Le partenariat avec l'Afrique, qui possède 30 pour cent des minéraux essentiels de la planète (dont le chrome, le cobalt et le manganèse), est essentiel, a déclaré le bureau de Yoon dans un communiqué. Au cours de cet événement de deux jours, des accords devraient être signés avec plusieurs pays pour jeter les bases de relations plus étroites dans les domaines du commerce et de l'investissement, ce qui contribuera à jeter les bases administratives d'un commerce plus libre et d'une gestion douanière avancée, a ajouté Kim, précisant que l'aide à la technologie agricole et les plans de coopération pour répondre au changement climatique sont également à l'ordre du jour.

Last modified on lundi, 03 juin 2024 16:20

Leave a comment

Make sure you enter all the required information, indicated by an asterisk (*). HTML code is not allowed.

Horizon News est est une maison de presse en ligne et de communication spécialisée dans le journalisme , le reportage et la publicité.

Articles populaires