n
Date du jour :

Aujourd'hui 19

Hier 717

Semaine 736

Mois 17651

Total 206677

António Guterres insiste pour un siège africain permanent au Conseil de sécurité

janvier 22, 2024 0 152

Dans une déclaration faite sur le réseau social X, le Secrétaire général de l'ONU, António Guterres, a rappelé l’urgence d’un siège permanent pour l’Afrique au sein du Conseil de sécurité.

 

Le secrétaire général de l’ONU, Antonio Guterres a publié sur X le 20 janvier 2024, « Comment le monde peut-il accepter de ne pas avoir de siège permanent pour l'Afrique au Conseil de sécurité de l'ONU », en ajoutant que le prochain sommet en septembre sera l’occasion « d’envisager des réformes de la gouvernance mondiale et de rétablir la confiance. »

Le chef de l'ONU a déclaré lors de sa participation au sommet du Mouvement des non-alignés à Kampala dimanche 21 janvier que « la principale plateforme mondiale pour résoudre les différends internationaux est paralysée par des divisions géopolitiques qui bloquent les solutions efficaces ».

''Dans des déclarations récentes, des déclarations publiques, j'ai vu les membres permanents être favorables à au moins un membre permanent africain, les États-Unis l'ont dit. La Fédération de Russie l'a dit. La Chine s'est montrée positive à cet égard, de même que le Royaume-Uni et la France. Pour la première fois, j'ai donc l'espoir qu'une réforme au moins partielle du Conseil de sécurité des Nations unies soit possible pour que cette injustice flagrante soit corrigée et que l'Afrique ait au moins un membre permanent au Conseil de sécurité. Ce n'est pas garanti, rien qui dépende, bien sûr, du Secrétaire général. Cela dépend exclusivement des États membres de l'Assemblée générale. Mais pour la première fois, je pense qu'il y a des raisons d'espérer", a déclaré le secrétaire général de l'ONU.

L’instabilité politique sur le continent et sa faible contribution financière au budget de l’ONU seraient les arguments des opposants à toute réforme du conseil de sécurité.

Avec ses 54 pays membres et 1,4 milliard d'habitants et en comptera en 2050 plus de 2 milliards, l'Afrique représente 25 % des membres de l'ONU. Cependant, le continent ne dispose que de deux à trois sièges non permanents au Conseil de sécurité, actuellement occupés par le Kenya, la Tunisie et le Niger.  L’Afrique plaide pour un rééquilibrage démographique, dans la mesure de sa population.

Les dirigeants africains revendiquent depuis 25 ans un ou plusieurs sièges permanents au sein du Conseil de sécurité. Les potentiels candidats à l'élargissement du Conseil de Sécurité sont l'Afrique du Sud, le Nigeria et l'Egypte.

Une première déclaration avait été faite à Harare en 1997 - deux sièges permanents au Conseil de sécurité, et cinq de membres non permanents. En juillet 2005, les dirigeants africains ont soumis à l’Assemblée générale une proposition commune africaine pour la réforme des Nations unies.

Last modified on lundi, 22 janvier 2024 16:54

Leave a comment

Make sure you enter all the required information, indicated by an asterisk (*). HTML code is not allowed.

Horizon News est est une maison de presse en ligne et de communication spécialisée dans le journalisme , le reportage et la publicité.

Articles populaires