n
Date du jour :

Aujourd'hui 354

Hier 603

Semaine 2529

Mois 12559

Total 299967

Togo/Haho 3: Les présumés assassins de Hassa Denis, un enfant de 10 ans arrêtés

juin 28, 2024 0 234

La brigade de gendarmerie et le commissariat de police de Haho ont présenté, le mercredi 26 juin, sept malfrats et complices soupçonnés auteurs du meurtre de l’enfant de 10 ans, Hassa Dénis. 

Les faits révèlent que le samedi 15 juin, le sieur Messaga Anani 50 ans, cultivateur et demeurant dans le village de Azankpé/commune Haho 3 a demandé au sieur Yawo Doukpo 23 ans, vivant dans la même localité de lui chercher un crâne humain pour des cérémonies d’installation de vodou à son domicile pour la protection des membres de sa famille contre une récompense de 100.000 F CFA.

Le dimanche 16 juin, le sieur Yawo Doukpo va accomplir son forfait avec la complicité de Edjo Dovi 26 ans. Ils se sont positionnés à un endroit précis de la forêt sacrée de la Zankpé pour interpeller le petit Hassa Dénis qui revenait du champ. Ils ont intimé l’ordre au petit d’arracher les herbes. Ce faisant le sieur Yawo Doukpo lui administre un coup mortel de coupe-coupe sur la tête et la victime a succombé. Ils lui coupèrent la tête et l’emballe dans un sachet sur demande du sieur Messaga Anani.

Dans leur sale besogne, ils ont eu pour complice quatre autres personnes. Le chef du village, alerté de la disparition de son neveu, a saisi les forces de sécurité pour les enquêtes. Les malfrats ayant pris peur, ont décidé d’aller déposer la tête dans la forêt au près du corps.

Le 24 juin, la police découvre sur le lieu du crime, la tête du jeune Dénis emballée dans des plastiques en état de putréfaction avancée. Interpellé, le sieur Yawo Doukpo reconnaît les faits et détaille le rôle joué par chaque complice dans les opérations aboutissant au meurtre de l’enfant.

Le capitaine de brigade de Haho, Piliouzoué Dadja a déclaré que les auteurs de ce forfait sont coupables des faits d’assassinat, de complice d’assassinat et entrave au bon fonctionnement de la justice prévu par les articles 167, 47, 48, 526 et réprimés par les articles 168, 51 et 527 du nouveau code pénal. Ils seront présentés au procureur de la République pour répondre de leurs actes. Il a salué la collaboration des populations de Zankpé et de Haké Ouest et l’a appelée à plus de vigilance pour œuvrer aux côtés des forces de sécurité en vue de démanteler les réseaux criminels.

ATOP

Last modified on vendredi, 28 juin 2024 19:49

Leave a comment

Make sure you enter all the required information, indicated by an asterisk (*). HTML code is not allowed.

Articles populaires