n
Date du jour :

Aujourd'hui 281

Hier 625

Semaine 4336

Mois 9853

Total 297261

Santé: L’Afrique qui produit 2 % des vaccins utilisés veut mobiliser plus d’un milliard de dollars pour accélérer la fabrication locale

juin 20, 2024 0 225

Rassembler « plus d’un milliard de dollars » pour accélérer la fabrication africaine de vaccins. C’est l’ambition affichée par la France, organisatrice avec l’Union africaine (UA) et GAVI l’Alliance du vaccin, du Forum mondial pour la souveraineté et l’innovation vaccinales qui se tient ce 20 juin 2024 à Paris.

A cette occasion, on annonce, un nouveau mécanisme financier innovant baptisé African Vaccine Manufacturing Accelerator (AVMA) qui doit officiellement être lancé pour donner les moyens de leur indépendance vaccinale aux pays africains. Le projet est de produire 60 % des doses qui leur seront nécessaires à l’horizon 2040.

L’accent sera mis aussi sur le financement des vaccins contre le choléra, le virus Ebola, la distribution de doses contre la maladie mpox.

L’Afrique produit pour l’heure seulement 2 % des vaccins qu’elle utilise.
Ce dispositif financier est « bon pour l’Afrique et pour le monde, car personne n’est en sécurité tant que tout le monde ne l’est pas », ont souligné le président français Emmanuel Macron, hôte du sommet, le président de l’Alliance du vaccin, José Manuel Barroso, et le président en exercice de l’Union africaine, Mohamed Cheikh El Ghazouani, dans une tribune publiée mercredi.
« Nous traversons une période bousculée financièrement, explique Marie-Ange Saraka-Yao, directrice générale de la mobilisation des ressources et de la croissance chez GAVI, et les défis ne manquent pas : choléra, Ebola, fièvre jaune, paludisme… Ces épidémies ne sont pas que le problème du Sud. Avec le réchauffement climatique, on les voit remonter vers le Nord. Nous sommes là aussi dans un enjeu de sécurité sanitaire mondiale. Et des régions comme l’Asie ou l’Amérique latine peuvent être intéressés pour dupliquer le mécanisme innovant de l’AVMA. »
23 usines de production de vaccin sont enregistrées sur le continent.

Enfin, les ambitions de l’Agence du médicament, créée par l’Union africaine en 2022 et dont le siège doit être construit à Kigali, seront également à l’agenda des discussions avec le président rwandais, Paul Kagame.

L’événement a réuni plusieurs chefs d’Etat africains (Sénégal, Ghana, Rwanda et Botswana), le directeur de l’Organisation mondiale de la santé (OMS), des banques et des producteurs de vaccins.

Last modified on jeudi, 20 juin 2024 13:08

Leave a comment

Make sure you enter all the required information, indicated by an asterisk (*). HTML code is not allowed.

Articles populaires