n
Date du jour :

Aujourd'hui 332

Hier 603

Semaine 2507

Mois 12537

Total 299945

Economie : Le nouveau Cadre de partenariat pays (CPP), outil de financement pour le Togo

juin 22, 2024 0 284

Le nouveau Cadre de partenariat pays (CPP) s'impose déjà comme un outil de planification et de coordination utilisé par le Togo pour organiser et optimiser l'assistance des partenaires au développement.

Il a des avantages non négligeables.

Le CPP permet d'aligner les priorités de développement du pays avec les interventions des partenaires au développement comme la Banque mondiale.

L'initiative facilite la coordination des interventions des partenaires. Sa capacité à mobiliser les ressources financières est d'autant plus encourageante, avec une unicité d'actions de toutes les parties prenantes autour d'une vision commune et des objectifs partagés.

Le nouveau Cadre renforce par-dessous tout la capacité institutionnelle du gouvernement togolais en favorisant la participation active des ministères et des organismes gouvernementaux dans la coordination et la gestion des programmes de développement.

Il met en avant de solides mécanismes de suivi et d'évaluation pour mesurer les progrès réalisés dans la mise en œuvre de ces programmes, ce qui permet alors d'ajuster les interventions en fonction des besoins et des résultats obtenus.

Le Cadre de partenariat pays promeut la transparence et la responsabilité dans la gestion des ressources. C'est un garant du renforcement de la confiance entre les partenaires au développement, le gouvernement togolais et la population.

La Banque mondiale, actrice phare

L'institution bancaire a approuvé trois prêts en mai 2024 qui totalisent 298 millions de dollars, soit plus de 180 milliards de francs CFA. Ce sont des prêts qui représentent les premiers engagements financiers dans le cadre du nouveau CPP pour le Togo, adopté le même jour.

Il va s'étendre sur la période 2025-2029. Le premier prêt pour le Togo est pour le projet de développement inclusif par l'accès à l'électricité (200 millions de dollars).

Son objectif est d'améliorer l'offre d'électricité à travers la construction de lignes de transmission de 161 kV, permettant à plus de 1,5 million de personnes, principalement dans les zones rurales, d'avoir un accès facile à l'électricité.

Le deuxième prêt va au secteur public (75 millions de dollars). Il est destiné au besoin de l'État d'améliorer la gestion des ressources humaines et des finances publiques, sans oublier la digitalisation de la collecte des recettes fiscales.

Enfin, les 23 millions de dollars restants sont pour le projet de cohésion sociale des régions du nord du Golfe de Guinée (Coso) afin d'apporter une assistance aux réfugiés et aux communautés d'accueil dans la partie nord du pays.

Last modified on samedi, 22 juin 2024 18:31

Leave a comment

Make sure you enter all the required information, indicated by an asterisk (*). HTML code is not allowed.

Articles populaires