n
Date du jour :

Aujourd'hui 708

Hier 939

Semaine 2597

Mois 7688

Total 275291

Togo/ Projet FSB: "On est très satisfait des résultats de ce programme. Les objectifs ont été non seulement atteints, mais dépassés", dixit la Banque Mondiale

mai 24, 2024 0 279

La Banque mondiale a clôturé le 24 mai 2024 le projet des filets sociaux et services de base (FSB) mis en œuvre au Togo sur la période 2017-2023.

 A la fin du projet, au total, plus de 28,26 milliards de Fcfa ont donc été investis pour assurer aux ménages et communautés pauvres un meilleur accès aux infrastructures socioéconomiques de base et aux opportunités d’inclusion économique.

Le FSB est financé par la BM, l’état togolais et l’agence française de développement (AFD). Coût global, 39,319 milliards FCfa dont 28, 260 milliards par la BM. Le gouvernement togolais a contribué à hauteur de 4,5 milliards FCFA et l’AFD.

Sur financement de la Banque mondiale, ce sont 200 villages qui sont dotés de 200 infrastructures de base, plus de 15 millions repas scolaires fournis à plus de 52 173 élèves de 161 écoles primaires publiques (EPP). Les ménages bénéficiaires des mesures d’inclusion économique sont de 15001 dont 11 251 en milieu rural et 3.750 en milieu urbain; le FSB a permis à 13 732 de bénéficier des formations en développement d’affaires (FoDA). Et les témoignages de quelques bénéficiaires amènent Mme Raphaela Karlen, spécialiste principale en protection sociale à dire que, les objectifs du projet sont dépassés en grande partie.

La Banque mondiale dresse un bilan satisfaisant de ce projet qui a vraiment permis d’améliorer les conditions de vie des populations et de renforcer leur résilience. 

« On est très satisfait des résultats de ce programme. Le FSB fait partie d’un engagement de longue date de la Banque mondiale aux côtés du gouvernement. Les objectifs ont été non seulement atteints, mais dépassés. Quand on regarde aujourd’hui les objectifs, on voit qu’ils n’ont pas juste atteints mais dépassés en grande partie et ce qui nous réconforte, c’est le témoignage qu’on attend pendant les visites de terrain et à cet atelier, cela montre que, le projet a pu faire une différence dans la vie des communautés. C’est de là que nous tirons notre satisfaction », a déclaré Raphaela Karlen de la Banque mondiale.

La cérémonie de clôture a été présidée par Mme Myriam Dossou-d’Almeida, ministre du développement à la base. Elle a salué tous les acteurs à la réalisation du projet qui, dit-elle a été essentiel pour atteindre les objectifs fixés.

« Le témoignage des bénéficiaires, leur famille, les communautés, les maires, les préfets, ceux que nous avons rencontrés dans cette salle ce matin sont assez édifiants. Le gouvernement togolais en collaboration avec les partenaires poursuivra ses efforts pour l’accès des populations aux infrastructures de base et à des revenus durables », a laissé entendre Mme Myriam Dossou-d’Almeida. Selon elle, l’impact va au delà de l’amélioration des conditions d’étude des élèves grâce aux cantines scolaires et aux transferts monétaires. il a contribué à la résilience, de la cohésion sociale au sein des communautés et le renforcement du vivre ensemble grâce aux mesures d’accompagnement. 

Mis en œuvre par l’agence nationale d’appui au développement à la base (ANADEB), le FSB a également été financé par l’agence française de développement (AFD) et l’Etat.

Les filets sociaux et les services de base sont essentiels pour le développement social et économique. Ils fournissent un soutien crucial aux populations vulnérables, améliorent la qualité de vie et renforcent les communautés. 

En investissant dans ces domaines, le gouvernement et les organisations internationales peuvent contribuer à créer des sociétés plus équitables et résilientes.

Le FSB a pour but de lutter contre la pauvreté et la vulnérabilité des ménages et communautés pauvres ciblés en vue d’améliorer leurs conditions de vie à travers, leur accès aux services sociaux de base, leur résilience aux chocs et le renforcement de leur capacité financière.

Le projet est articulé en 3 composantes: composante 1, les infrastructures de base; la composante 2, les filets sociaux productifs. La composante 2 est déclinée en sous composante 2-1 et la sous composante 2-2; la sous composante 3 relative au renforcement des capacités et gestion du projet.

 Il faut rappeler que, initialement prévu pour être clôturé au 31 décembre 2021, le projet FSB a été prorogé au 31 décembre 2023 par l’Etat togolais et la Banque mondiale à travers un financement additionnel (FA-FSB) à la suite de l’avènement de la pandémie à coronavirus et son incidence sur la résilience des populations pauvres. Le FA-FSB s’est focalisé sur les transferts monétaires, l’inclusion économique et la gestion du projet.

Le projet de Filets sociaux et services de base (FSB) redonne vie aux citoyens togolais en difficulté socioéconomique. Il responsabilise les communautés dans leur développement, renforce leur accès aux infrastructures de base et à une couverture sociale minimum. L’initiative accroît l’accès des enfants à des repas scolaires réguliers, ce qui améliore la fréquentation et la rétention dans les écoles. Plus encore, elle augmente le revenu et la consommation des ménages bénéficiaires grâce aux transferts monétaires. Sur le territoire, le projet de FSB est coordonné par l’Agence nationale d’appui au développement à la base (Anadeb) qui change supérieurement la vie des populations.

 
Last modified on vendredi, 24 mai 2024 20:23

Leave a comment

Make sure you enter all the required information, indicated by an asterisk (*). HTML code is not allowed.

Articles populaires