n
Date du jour :

Aujourd'hui 306

Hier 358

Semaine 306

Mois 6602

Total 233011

Elections législatives et régionales: Le Togo recycle la FOSELR

mars 18, 2024 0 305

Les préparatifs continuent, dans la perspective des consultations législatives et régionales, prévues le 20 avril prochain au Togo.

Après une première phase de formation organisée en début de mois, la force de sécurisation des élections (FOSELR 2024) a effectué durant la semaine écoulée, des tests de recyclage. 

En tout, près de 3.500 policiers et gendarmes, issus des différents corps composant la FOSELR, se sont livrés à un exercice de synthèse et à des simulations grandeur nature, afin d’affiner les réflexes et les procédures. Tour à tour, des sessions liées au respect des droits humains, les premiers secours, et le cadre légal d’intervention de la Force ont été abordés.

Le scénario de l’exercice de synthèse placé sous le thème ‶la gestion d’un bureau de vote″, se décrit comme suite : Situation générale : un Etat X a déclenché avec l’appui des experts, un processus devant conduire aux élections législatives et régionales d’avril prochain avec l’accompagnement du peuple.

Situation particulière : après deux semaines de campagne relativement calme, la Commission électorale nationale indépendante (CENI), s’est déclarée prête pour les élections qui se dérouleront le 20 avril et le jour J, l’on constate une grande affluence dans les bureaux de vote. Mais au regard de la situation sécuritaire dans la région des Savanes, qui pourrait être perturbée par les groupes terroristes, le ministre de la sécurité à déployer les éléments de la FOSELR 24 pour veiller au bon déroulement du scrutin.

L’évolution de la situation : dans un bureau de vote de la commune, un électeur voulant faire un double vote est décelé par les membres du bureau de vote. Voulant le faire sortir, il s’en prend il s’en à eux et sème le désordre au bureau. Les membres alertent alors les agents de la Force présents sur les lieux pour évacuer l’élément perturbateur du bureau de vote. Un fois sorti, il fait appel à un autre groupe de manifestants et reviennent en force.  La situation se dégénère et crée une situation anormale. Le président du bureau tente de gérer le problème mais ne parvient pas et fait recours au maire de la circonscription qui négocie sans succès. La situation se complique et face à cela, le maire requiert la Force spéciale qui arrive incessamment sur les lieux pour tenter de refouler les manifestants. Ceux-ci s’opposent aux éléments de la Force qui finissent par faire usage des gaz lacrymogènes et la charge pour repousser loin les manifestants, en neutralisant sur ordre du chef de troupe, l’un d’eux qui tirait sur la foule, pour permettre la suite du scrutin.

A la lumière de cette description de simulation de gestion d’un bureau de vote, les éléments de la FOSELR 2024 Kara, ont démontré de façon pratique, qu’ils maitrisent les méthodes et les techniques apprises au cours de leur formation et rassuré les autorités qu’ils sont prêts à accomplir leur mission.

Désormais opérationnelle, la FOSELR assurera la sécurisation des lieux de meeting, des matériels et infrastructures électoraux, ainsi que des partis politiques. 

“Ces élections sont organisées dans un contexte particulier. Je vous invite à plus de retenue et à ne pas répondre aux provocations”, a exhorté le ministre de la sécurité et de la protection civile, Calixte Batossie Madjoulba à l’issue des manœuvres, avant d’inviter également les formations politiques à l’apaisement. 

Pour rappel, le coup d’envoi de la campagne électorale sera donné le 04 avril prochain.

Last modified on lundi, 18 mars 2024 17:11

Leave a comment

Make sure you enter all the required information, indicated by an asterisk (*). HTML code is not allowed.

Articles populaires