n
Date du jour :

Aujourd'hui 273

Hier 339

Semaine 3258

Mois 6211

Total 232620

La FIDEMO envisage un modèle de démocratie adapté à l'Afrique

mars 14, 2024 0 272

La Fondation de l’innovation pour la démocratie (FIDEMO) a organisé le 12 mars 2024, un débat autour des pratiques relatives à la démocratie en Afrique.

Elle a pour objectif de faire émerger des modèles de démocratie basés sur l’histoire; les cultures et les réalités africaines. La Fondation créée en octobre 2022 sous l'impulsion du Prof Achille Mbebe veut promouvoir une démocratie à l'africaine.

C'était avec la participation active des représentants de plusieurs organisations de la société civile et des médias. La fondation est une organisation panafricaine qui ambitionne relancer la réflexion sur la démocratie endogène.  

« Nous sommes une organisation panafricaine dont l’objectif est de contribuer à la réflexion sur la démocratie endogène. L’idée, c’est de démocratiser le savoir. Nos leviers sont la production de la réflexion, la capacitation des jeunes, la co-construction d’outils pédagogiques de réflexions et l’accompagnement des acteurs de la société civile »,  a précisé Dr Jean-Marc Segoun, docteur en sciences politiques et Directeur adjoint de la FIDEMO en charge des programmes et des opérations.

« La démocratie endogène, c’est une démocratie locale, qui puise ses sources dans le savoir ancestral, les cosmogonies africaines. C’est une démocratie qui s’inspire de nos valeurs et traditions africaines afin de rythmer nos sociétés. L’idée c’est de retourner  aux sources, savoir comment fouiller dans nos réservoirs de valeurs», a-t-il ajouté.

Ces dernières années, la démocratie telle que pratiquée en Afrique soulève des interrogations et les analyses vont dans tous les sens pour trouver un modèle adapté au continent noir.

« Aujourd’hui quand on analyse la notion de démocratie, on se rend compte qu’elle reste figée alors qu’elle doit être dynamique. C’est le caractère dynamique qu’on veut imprimer en allant se nourrir de ce qui se fait déjà au niveau de nos terroirs, en milieu rural, communautaire, pour exhumer des exemples qui nous semblent assez porteurs », a déclaré Sena ADESSOU, Secrétaire Général d’Inades-Formation au niveau africain, un des partenaires de la FIDEMO au Togo.

Rappelons que la FIDEMO est Basée à Johannesburg, en Afrique du Sud. La Fondation est administrativement structurée en Laboratoire. Il en existe trois principaux actuellement. Un premier couvre l’Afrique Centrale et l’Afrique de l’Est et est basé à Douala au Cameroun. Un deuxième implanté à Abidjan a pour mission pour de couvrir l’Afrique de l’Ouest et les trois pays du Maghreb et enfin le troisième se trouve à Marseille va s’occuper  particulièrement des questions de la diaspora.

La méthodologie de la Fondation est basée sur la mise en place de comité scientifique, comité technique, comité d’experts qui travaillent sur des thématiques précises. Ce comité scientifique fait l’état des lieux des questions qui lui sont soumises, élabore des recommandations que la fondation confronte, diversifie pour avoir un regard original dans l’optique de la co-construction.

Pour l’heure, les programmes de la Fondation sont axés sur l’enseignement de la démocratie, le genre, le financement des initiatives…

Pour Dr Arthur Banga, le Coordonnateur du laboratoire ouest africain, cette Fondation a pour objectif de promouvoir les acteurs de la société civile, les chercheurs, les penseurs, et tous ceux qui œuvrent pour la démocratie dans un contexte très difficile en Afrique, de leur donner un plus qui pourra leur permettre d’accélérer leur mission ou leur action.

Last modified on jeudi, 14 mars 2024 18:58

Leave a comment

Make sure you enter all the required information, indicated by an asterisk (*). HTML code is not allowed.

Articles populaires