n
Date du jour :

Aujourd'hui 281

Hier 339

Semaine 3266

Mois 6219

Total 232628

Journée internationale de la femme : La GIZ-Togo et la CTOP outillent les femmes rurales aux systèmes et technologies d’une agriculture irriguée

mars 12, 2024 0 306

Selon les données du ministère en charge de la promotion de la femme au Togo,  les femmes rurales représentent, 56,4% des actifs agricoles et 43% des transformateurs des biens, et sont un maillon important de la chaîne de valeur agricole.

Derrière cette implication active dans la chaîne de valeur agricole, la femme paysanne est celle qui bénéficie le moins des moyens  pour la production.

L’un des défis auxquels ces femmes sont confrontées dans le secteur agricole demeure l’irrigation dans un contexte du changement climatique pour améliorer la production agricole.

C’est pourquoi dans le cadre de l’édition 2024 de la Journée internationale de la femme (JIF), la Coordination Togolaise des Organisations Paysannes et de Producteurs agricoles (CTOP) en collaboration avec la Coopération Allemande à travers le Programme des Systèmes Agroalimentaires intelligents face au Climat (ProSAC) mis en œuvre par la GIZ au Togo a organisé une journée de réflexion sur les femmes rurale et l’agriculture irriguée le 12 mars 2024 à Lomé placée sous le thème « l’irrigation : un levier de renforcement de l’autonomisation économique des femmes et la réduction des inégalités dans le contexte des changements climatiques ».

En général, dans les milieux ruraux, malgré cette volonté manifeste d’assurer l’autonomisation économique, quelques défis majeurs des femmes persistent, notamment, les difficultés d’accès aux terres, aux services financiers, aux travaux agricoles non rémunérés, au manque de renforcement des capacités et des équipements de production, l’accès aux marchés.

La journée de réflexion qui réunit plusieurs femmes venues des régions du Togo réfléchissent sur les bonnes pratiques de l’agriculture et les difficultés liées à l’irrigation.

« c’est une opportunité pour analyser la prise en compte des femmes dans les initiatives de développement de l’agriculture irriguée, identifier les défis spécifiques des femmes et proposer des stratégies pour faire de l’irrigation une aubaine de renforcement de l’autonomisation économique de la femme rurale et de sécurité alimentaire »,apprend-t-on de la GIZ du Togo.

Mme EDOU Adzovi Dveki, présidente du collège des femmes agricultrices de la CTOP, invite les gouvernants et partenaires à valoriser et appuyer les femmes rurales qui sont confrontées dans leurs efforts quotidiens dans la chaîne de valeur pour améliorer significativement leur productivité agricole.

 « Les femmes rurales et l’agriculture irriguée sont des thématiques qui rentrent dans la droite ligne du projet ProSAC pour promouvoir les techniques et la divulgation des actions d’irrigation à l’amélioration des revenus des femmes, le renforcement des femmes dans leur rôle régalien dans la famille. Aussi, les technologies d’irrigation doivent permettre aux femmes de réduire le temps et les efforts nécessaires pour approvisionner les cultures en eau », a indiqué la Vice-Présidente de la CTOP,  Mme NAKPERGOU Collette.

Dr Florent-Dirk Thies, Chef de programme ProSAC compte accompagner dans la réalisation de ses nobles objectifs à savoir donner une image moderne à l’agriculture togolaise, accompagner financièrement les femmes rurales porteuses de projets et contribuer à l’autonomisation de ces dernières à travers leur accès aux marchés.

De son côté, le ministère en charge de l’agriculture a annoncé quelques actions menées en irrigation au profit des producteurs togolais à savoir, la mise à disposition des kits d’irrigation à pompage solaire subventionnés à 50% par l’Etat, la réalisation de 49 forages, superstructures et bacs à eau sur les sites ZAAP à des fins d’irrigation pour le maraîchage et la consommation d’eau potable, projet d’aménagement de 47 retenues d’eau collinaires à usage hydro-agricole dans les régions de Kara et Savanes, installation des forages à grand débit équipés de pompes solaires dans la région des Savanes et centrale (financement GIZ), distribution et installation de 2964 kits solaires sur les sites maraichers…

Les femmes rurales à l’issue de cette rencontre, présenteront une déclaration contenant des propositions concrètes de mesures visant à favoriser leur forte implication dans le développement de solutions d’irrigation adaptées à leurs besoins.

Les participantes ont eu l’occasion de visiter et suivre les explications de quelques infrastructures modernes d’irrigation.

Last modified on mardi, 12 mars 2024 20:35

Leave a comment

Make sure you enter all the required information, indicated by an asterisk (*). HTML code is not allowed.

Articles populaires