n
Date du jour :

Aujourd'hui 427

Hier 591

Semaine 3291

Mois 427

Total 209232

Togo : Au Hcrrun, « Chaque cœur blessé peut être apaisé »

janvier 19, 2024 0 244

Le Haut-commissariat à la réconciliation et au renforcement de l'unité nationale (Hcrrun) est un acteur clé dans la consolidation de la paix, la réconciliation nationale et la promotion de l'unité au Togo. Il tient un rôle majeur dans la gestion des séquelles des crises sociopolitiques antérieures de sorte à bâtir un avenir pacifique et inclusif.

Institution créée par le gouvernement en 2008, le Hcrrun traite les questions de violation des droits de l'homme et des conflits sociopolitiques qui ont marqué l'histoire du pays.

Sa mission consiste à mettre en œuvre des recommandations et du programme de réparation élaborés par la Commission vérité, justice et réconciliation (CVJR).

Le Hcrrun s'exécute donc à travers des mécanismes de réconciliation, de réparation et de justice transitionnelle, destinés à guérir les plaies du passé et à instaurer une compréhension mutuelle au sein de la société. Depuis sa naissance, le Hcrrun favorise la mise en place de dialogues inclusifs entre les parties prenantes (victimes, autorités, société civile, etc.).

Et c'est à cela que s'emploie le Hcrrun. Grâce à son programme de réparation, il restaure la dignité des victimes, leur offre des réparations matérielles et symboliques.

Au cours de l'année 2023, le Haut-commissariat à la réconciliation et au renforcement de l'unité nationale (Hcrrun) a touché 3 604 victimes en 2023 dans le cadre du volet indemnisation.

Ce bilan, correspondant à la 6e étape de mise en œuvre du programme de réparation, montre un taux de satisfaction des victimes de 99,14 %, ont communiqué en décembre 2023 les coordonnateurs du programme.

De 2017 (date du démarrage du volet indemnisation) à ce jour, un total de 27 243 victimes ont bénéficié du programme de réparation individuelle. Ceci représente une enveloppe d'environ 20 milliards de francs CFA.

La majorité des victimes a été identifiée à travers les 22 415 dépositions de la CVJR. D'autres l'ont été dans les dépositions collectives, sans oublier les 3 449 victimes répertoriées par la Commission nationale spéciale d'enquête indépendante de l'ancien Premier ministre Koffigoh.

La réparation est faite concomitamment avec une autre réparation : la réadaptation qui inclut la prise en charge médicale et psychologique et l'accompagnement des victimes nécessitant un suivi périodique en raison de leur état de santé.

Last modified on vendredi, 19 janvier 2024 20:32

Leave a comment

Make sure you enter all the required information, indicated by an asterisk (*). HTML code is not allowed.

Articles populaires