n
Date du jour :

Aujourd'hui 131

Hier 574

Semaine 3293

Mois 1175

Total 146343

1ère édition Lome Peace and Security Forum : L’Afrique réfléchit sur les moyens des transitions politiques vers une gouvernance démocratique en Afrique

octobre 22, 2023 0 336

 

La 1ère édition de LOME PEACE AND SECURITY (L.P.S.F) se tient du 20 au 22 octobre 2023 à Lomé, (Togo) consacrée, «Capitale de la Paix, de la Médiation, du Dialogue et de la Tolérance».

Cette initiative du Chef de l'Etat, S.E.M. Faure Essozimna Gnassingbé, vient renforcer l'engagement du Togo à travailler avec les autres États du continent, les organisations d'intégration régionale, l'Union africaine, les Nations Unies et tous les autres partenaires pour préserver la paix et la stabilité sur le continent.

C’est en présence de la cheffe du gouvernement Mme Victoire Tomegah-Dogbé représentant le Chef de l'Etat, du Prof Robert Dussey, Ministre des Affaires étrangères, de l'intégration régionale et des Togolais de l’extérieur, des membres du gouvernement et des invités de marque.

Cette première édition porte sur le thème « comment renforcer les transitions politiques vers une gouvernance démocratique en Afrique? ». « Lome Peace and Security Forum (LPSF) » est l'expression même de la ferme détermination du Togo à œuvrer davantage pour la paix et la sécurité en Afrique à travers des mécanismes positifs de prévention des conflits et de consolidation de la paix, intervient quelques mois après le lancement de l'Alliance politique africaine (APA) par le gouvernement et la tenue de sa première conférence ministérielle le 03 mai 2023 à Lomé.

L'implication du Togo dans la région s'inscrit dans une stratégie bien cohérente fondée sur une vision et des valeurs et structurée en quatre (04) principaux axes interdépendants à savoir la coopération régionale et interrégionale au service de la paix et de la stabilité; l'exportation de la vision togolaise de la paix: la paix positive, le soutien aux processus de normalisation politique; de transition démocratique et efforts de réconciliation par la médiation et appuyer une gouvernance responsable pour plus d'inclusion sociale et politique dans les Etats de la région du Sahel.

« Davantage d'engagement et d'initiatives peuvent contribuer à faire avancer la cause de la paix et à bâtir le monde en mieux. C'est fort de cette conviction que le Chef de l'Etat Faure Gnassingbé a pris l'initiative de la création de LPSF dont l'édition inaugurale nous réunit en cette fin de semaine à Lomé. Ce sommet a pour objectif de servir de cadre permanent de réflexion en vue de formuler les recommandations réalistes aux décideurs impliqués dans la gestion des crises politiques et sécuritaires du continent. Il s'agit de fournir un espace pour entreprendre le processus de dialogue et de médiation", a indiqué le ministre togolais  des affaires étrangères Prof. Robert Dussey.

Développer une nouvelle manière de comprendre et d’interpréter les transitions politiques, en tenant compte des contextes et des dynamiques de leur émergence, ainsi que des enjeux et défis cruciaux liés au renforcement de la gouvernance démocratique en Afrique est l'objectif de la L.P.S.F et ambitionne d’être un espace de dialogue ouvert sur les défis politiques, sécuritaires et de développement du continent africain.

« Des générations entières voient leurs conditions d'épanouissement assombries par les  incertitudes politiques, les menaces sécuritaires ainsi que le vent de crises économiques et financières. Lomé Peace and Sécurity Forum est une opportunité d'échanges éclairés et de réflexions partagées sur la nécessaire appropriation endogène et une démarche collective de consolidation démocratique  du continent africain », a déclaré la Première ministre Mme Victoire Tomegah-Dogbé.

Les travaux dudit forum seront émaillés par cinq (05) panels axés sur différents  thématiques « facteurs de fragilité des institutions étatiques en Afrique »; « défis politiques et sécuritaires qui entravent la transition politique vers une gouvernance démocratique »; « bâtir des institutions fortes et l’état de droit en Afrique »; « rôle des organisations internationales et sous-régionales dans le soutien aux transitions » et « mobiliser l’innovation et l’agilité africaines » afin d'aboutir à une série de propositions et de recommandations pertinentes.

 

Last modified on dimanche, 22 octobre 2023 13:22

Leave a comment

Make sure you enter all the required information, indicated by an asterisk (*). HTML code is not allowed.

Articles populaires