n
Date du jour :

Aujourd'hui 156

Hier 580

Semaine 1260

Mois 7556

Total 233965

1973-2023 : « En 50 ans, la BOAD a totalisé environ 8000 milliards FCFA d’engagement de financements dans les économies des huit pays de l’UEMOA », dixit Serges Ekué

septembre 30, 2023 0 1043

 

1973-2023, la Banque ouest africaine de développement (BOAD) célèbre ses 50 ans d’existence au profit de financements dans les économies et le développement des huit (08) pays de l’Union économique et monétaire ouest-africaine (UEMOA).

Un programme alléchant sous le thème : « 2023-2073 : financer le développement autrement, la BOAD du prochain cinquantenaire » marque les festivités du cinquantenaire de la Banque notamment, des ateliers thématiques (23 août au 11 octobre), une rencontre avec les investisseurs (12 octobre) et les médias accrédités (11 novembre), une projection privée du film rétrospectif des 50 ans de la BOAD (11 novembre), séminaire des administrateurs de la BOAD (12 novembre) et ministériel (13 novembre) et enfin l’apothéose le 14 novembre 2023 par un Forum Présidentiel.

Il ressort que tous les engagements globaux de financements en zone UEMOA depuis la création de la BOAD fin juin 2023 s’élèvent à 7 916,9 milliards F CFA dans les économies des huit pays de l’Union à savoir : le Bénin, le Burkina, la Côte d’Ivoire, la Guinée-Bissau, le Mali, le Niger, le Sénégal et le Togo.

Dans les grands domaines d’engagement des interventions, le "Transport et TIC/digitalisation" occupe la première place (40,1%), la seconde place revient à l’"Energie et ressources naturelles" (23,9%), "Finance et Assurance" est logée à la troisième position (12,4%), viennent ensuite la "production agricole et sécurité alimentaire" (14%), "santé et éducation" (5,4%) et l’"immobilier et habitat" (4,1%).

Depuis sa prise de fonction en Août 2020, l’actuel Président de la BOAD, Serge Ekue insuffle un dynamisme positif dans les objectifs de la banque : « l’ambition d’être une banque de développement de référence en Afrique de l’Ouest avec un impact durable sur l’intégration et la transformation.

 A cet effet, plusieurs programmes sont lancés dont, SONGTAABA 2022-2024 (Programme d’urgence à impact rapide d’une enveloppe de 200 milliards FCFA (25 milliards FCFA par Etat), vise à contribuer à l’amélioration des conditions de vie des populations dans l’UEMOA et au renforcement de la résilience de la région face aux chocs actuels; aussi la mise en œuvre du Plan Djoliba (2021-2025) pour augmenter l’impact des interventions de la banque en termes de résultats de développement avec des engagements prévus de 3 293 milliards FCFA. Cinq domaines prioritaires sont dans le viseur de ce plan notamment, les infrastructures, la production et l’accès équitable à l’énergie et aux ressources naturelles, l’agriculture, l’immobilier, la santé et l’éducation.

Lors d’un échange le 29 septembre 2023 à Lomé, avec les professionnels des médias du Togo et du Bénin, autour d’un déjeuner, le président de la BOAD, Serge Ekué a présenté le bilan à mi-parcours de la mise en œuvre du Plan Djoliba.

Ainsi, à la fin du mois de juin 2023, les financements cumulés depuis le début de la mise en œuvre du Plan Djoliba s’élèvent à 1 584,6 milliards F CFA, soit 47,2% de l’objectif quinquennal et 82,4% de l’objectif triennal 2021-2023. Sur cette période, les décaissements se chiffrent à 1 054,8 milliards F CFA. En termes de mobilisation de ressources, le total de ressources mobilisées sur cette période s’établit à 800,5 milliards F CFA. Les fonds propres de la banque notamment le capital a connu une augmentation à travers le projet « Peninsula » qui a permis de mobiliser 900 millions USD au 30 juin 2023.

« Les résultats du plan Djoliba sont encourageants à la 2e année de mise en œuvre. Nous espérons un renforcement d’intervention pour une pleine atteinte des objectifs stratégiques. Pour y parvenir, la banque travaillera notamment, sur le financement des projets intégrateurs d’infrastructures, la promotion des produits « lignes de refinancement » et « arrangements de financement et conseil financier », l’organisation et la sélectivité des projets en lien avec l’augmentation de l’impact des résultats de développement en particulier ceux pouvant contribuer à une décarbonation des économies des Etats membres », a-t-il expliqué.

Avec son évolution, le Plan Djoliba devrait impacter l’espace UEMOA à l’horizon 2025. Des résultat sont attendus tels que, concourir à la création de 240 000 emplois ; aménager 12 hectares de surfaces agricoles ; mettre à disposition 380 MW de capacité supplémentaire de production électrique ; contribuer au PIB de l’UEMOA à hauteur de 3700 Mds FCFA ; construire 13 000 km de routes ; construire les équipements nécessaires pour la production de 88 000m3/jour d’eau potable ; éviter l’émission de 18 millions de tonnes de CO2 ; contribuer aux recettes fiscales à hauteur de 580 Mds FCFA.

Avec tous ces programmes, Serge Ekué espère faire de la BOAD, une banque accessible. « C’est notre maison, elle doit être comprise. La BOAD est une très belle institution qui allie les acteurs régionaux, les propriétaires et les clients et j’invite tous les acteurs à protéger cet outil qu’est la BOAD », a-t-il martelé  

La vision de la banque, est de mieux servir la cause communautaire du financement du développement dans la sous-région ouest africaine au cours des cinquante prochaines années.

 

 

Last modified on samedi, 30 septembre 2023 21:48

Leave a comment

Make sure you enter all the required information, indicated by an asterisk (*). HTML code is not allowed.

Articles populaires