n
Date du jour :

Aujourd'hui 352

Hier 603

Semaine 2527

Mois 12557

Total 299965

Banque mondiale: Dans les pays en développement, 40 % seulement des compagnies d’électricité sont financièrement viables

juin 24, 2024 0 236

Selon un nouveau rapport de la Banque mondiale publié le 18 juin 2024, la majorité des compagnies d’électricité des pays en développement sont mal armées pour répondre à la demande croissante d’électricité et injecter plus d’énergie renouvelable dans les réseaux, et ces faiblesses compromettent la réalisation des objectifs mondiaux de transition énergétique visant à fournir à tous une électricité propre, fiable et abordable.

Le rapport intitulé en anglais The Critical Link : Empowering Utilities for the Energy Transition (« Le lien essentiel : Donner aux compagnies d’électricité les moyens d’assurer la transition énergétique ») examine les résultats de plus de 180 compagnies d’électricité dans plus de 90 pays (a). Il révèle que seules 40 % d’entre elles sont en mesure de couvrir leurs charges d’exploitation et le service de la dette. Les difficultés sont particulièrement aiguës dans les pays à revenu faible ou intermédiaire inférieur, où les coûts élevés, les tarifs bas, les pertes de transport et de distribution, l'inefficacité du recouvrement et les carences de la planification entretiennent des cercles vicieux de sous-performance, qui viennent grever les budgets publics tout en privant de nombreux usagers d’un approvisionnement électrique fiable.

Ces difficultés financières et opérationnelles ont également un effet dissuasif sur les investisseurs, ce qui empêche nombre de compagnies de lever des capitaux privés à un coût abordable et freine des investissements essentiels dans la modernisation et la mise à niveau des réseaux électriques. En outre, avertit le rapport, le coup d’accélérateur en faveur de l’intégration d’un volume croissant d’énergies renouvelables intermittentes (solaire et éolienne notamment), conjugué à l’urgence de fournir de l’électricité aux quelque 700 millions de personnes qui en sont encore dépourvues, mettra encore plus à rude épreuve la viabilité financière et les capacités techniques de compagnies d’électricité déjà fragiles.

« En leur qualité de gestionnaires des réseaux électriques, les compagnies d’électricité seront au cœur des efforts visant à décarboner les sources d’énergie et à garantir l’acheminement d’une électricité plus fiable, condition essentielle pour propulser les économies en avant, créer des emplois et améliorer les conditions de vie de millions de personnes, souligne Guangzhe Chen, vice-président de la Banque mondiale pour les InfrastructuresLes décideurs publics, les organismes de régulation et les bailleurs de fonds du développement doivent se mobiliser pour donner aux compagnies d’électricité les moyens de réussir, en assurant des politiques déterminées et des financements de plus long terme qui permettront de concrétiser la promesse d’une énergie propre et accessible pour tous. »

Les objectifs mondiaux de transition énergétique et d’accès universel créent de nouvelles possibilités d’améliorer la performance des compagnies d’électricité. Toutefois, seules celles qui sont bien gérées et bien réglementées seront en mesure de fournir de l’électricité propre et abordable à une clientèle toujours plus nombreuse tout en obtenant un retour sur investissement satisfaisant.

La viabilité des compagnies d’électricité repose avant toute chose sur l’action des pouvoirs publics, à qui il incombe de mettre en place un environnement favorable et des règles de passation des marchés transparentes qui réduisent les risques pour les investisseurs et simplifient le développement des infrastructures. Les organismes de régulation doivent quant à eux veiller à ce que les compagnies d’électricité puissent raisonnablement recouvrer leurs coûts dans le cadre des tarifs définis et encourager les investissements dans des réseaux efficaces et résilients. Même dans des pays dotés de politiques et de réglementations solides, les compagnies d’électricité doivent améliorer leurs systèmes de facturation et de comptage, et adopter de meilleures pratiques commerciales et de nouvelles technologies afin de gagner la confiance des usagers et des investisseurs.

Compte tenu de la pénurie de financements publics, les bailleurs de fonds du développement ont un rôle crucial à jouer en apportant des capitaux concessionnels qui permettent de compenser le coût élevé de la transition pour les compagnies d’électricité et en fournissant des instruments d’atténuation des risques pour les investisseurs privés.

Last modified on lundi, 24 juin 2024 19:37

Leave a comment

Make sure you enter all the required information, indicated by an asterisk (*). HTML code is not allowed.

Horizon News est est une maison de presse en ligne et de communication spécialisée dans le journalisme , le reportage et la publicité.

Articles populaires