n
Date du jour :

Aujourd'hui 349

Hier 603

Semaine 2524

Mois 12554

Total 299962

Industrie pharmaceutique africaine: Afreximbank et le CDC Afrique s’engagent à mettre en place une facilité de 2 milliards de dollars US pour soutenir le secteur 

juin 20, 2024 0 179

 

Paris, France ; 20 juin 2024 : La Banque Africaine d’Import-Export (« Afreximbank » ou « la Banque ») et le Centres africain de contrôle et de prévention des maladies (CDC Afrique) ont renouvelé leur partenariat avec un nouvel accord de coopération annoncé aujourd’hui en marge du Forum mondial pour la souveraineté et l’innovation vaccinales à Paris, en France.

Dans le cadre de cette collaboration, Afreximbank a engagé une facilité de 2 milliards de dollars US en faveur du « Plan d’investissement pour la sécurité sanitaire en Afrique » en vue de soutenir l’ambition de fabrication de produits de santé sur le continent. Cette initiative mettra l’accent sur le Mécanisme africain d’achats groupés (APPM) et la Plateforme pour la fabrication harmonisée de produits de santé en Afrique (PHAHM).

L’initiative est essentielle pour relever les défis de l’Afrique en matière d’investissement dans la santé, promouvoir le développement économique et renforcer la sécurité sanitaire sur l’ensemble du continent. Elle entend également compléter le mécanisme de financement innovant du GAVI, l’Accélérateur de la production de vaccins en Afrique (AVMA), qui devrait fournir jusqu’à 2 milliards de dollars US de financement aux fabricants africains de produits de santé et pharmaceutiques au cours des dix prochaines années.

Les sociétés pharmaceutiques africaines sont confrontées aux graves conséquences des problèmes de santé, de sécurité et d’économie au niveau mondial, mais elles sont à l’origine d’investissements et d’avancées technologiques dont le secteur de la santé a besoin. La faible confiance des investisseurs, le manque d’infrastructures appropriées, les barrières commerciales et les défis réglementaires sont quelques-uns des obstacles à l’investissement dans le secteur de la santé en Afrique. Bien que des fonds puissent être disponibles, de nombreux investissements potentiels ne se matérialisent pas en raison d’obstacles financiers et non financiers. Des efforts coordonnés au niveau continental sont essentiels pour inverser cette tendance et s’aligner sur le nouvel ordre de santé publique.

Il sera essentiel de combler le déficit d’investissement pour réaliser l’ambition de l’Union africaine de fabriquer sur le continent 60 % des vaccins nécessaires d’ici à 2040 et de mettre en œuvre toutes les autres contre-mesures nécessaires en vue de garantir l’autonomie, en particulier pendant les crises telles que les pandémies et les épidémies.

Se félicitant de la signature, le Professeur Oramah, Président d’Afreximbank et du Conseil d’administration de la Banque, a déclaré : « Nous sommes heureux de participer à un autre événement capital qui changera le cours de la sécurité sanitaire en Afrique. Cette facilité contribuera à renforcer la fabrication de produits pharmaceutiques et de santé en Afrique grâce à nos interventions globales et existantes telles que le financement de la préparation des projets, le financement des projets et du commerce ainsi que les garanties. En outre, nous avons l’intention de peser de tout notre poids pour appuyer cette facilité en investissant des fonds propres par le biais de notre filiale FEDA – le Fonds de développement des exportations vers l’Afrique ».

« Aujourd’hui est un grand jour pour la fabrication de vaccins en Afrique et pour la fabrication de produits de santé en général ; et nous nous réjouissons de ces annonces d’investissements majeurs qui changeront le visage de la fabrication de produits de santé en Afrique pour les années à venir. Protéger notre avenir, c’est investir dans notre capacité à atteindre l’autosuffisance pour toutes les contre-mesures sanitaires, ce qui est vital pour accomplir notre mission de protection de la santé de l’Afrique », a déclaré Dr Jean Kaseya, Directeur général du CDC Afrique.

Le « Plan d’investissement pour la sécurité sanitaire en Afrique » permettra à Afreximbank de soutenir et de financer des projets clés de santé identifiés par les CDC africains. L’effort conjoint combine des ressources institutionnelles et financières, des outils financiers tels que le financement par actions et par emprunt, des garanties, du capital-risque, le renforcement des capacités et le partage des risques pour stimuler et attirer davantage d’investissements dans la santé en Afrique.

Le « Plan d’investissement pour la sécurité sanitaire en Afrique » repose sur trois piliers clés : Assistance technique et services de conseil : Un point d’entrée unique pour la préparation et la mise en œuvre de projets de santé, avec le soutien du CDC Afrique pour le renforcement des capacités; Pipeline de projets d’investissement Une liste claire et prospectivedes projets d’investissement dans le domaine de la santé en Afrique, accessible via le Portail de projets Afreximbank; Appui réglementaire et normatif : Mise en œuvre de programmes pour éliminer les goulets d’étranglement et créer un environnement propice au commerce et à l’investissement, guidé par le Comité directeur technique du CDC Afrique-ZLECAf.

Le Plan d’investissement pour la sécurité sanitaire en Afrique vise à relever les défis de l’Afrique en matière d’investissement dans la santé, à promouvoir la croissance économique et à renforcer la sécurité sanitaire sur l’ensemble du continent.

FIN

Last modified on jeudi, 20 juin 2024 13:18

Leave a comment

Make sure you enter all the required information, indicated by an asterisk (*). HTML code is not allowed.

Horizon News est est une maison de presse en ligne et de communication spécialisée dans le journalisme , le reportage et la publicité.

Articles populaires