n
Date du jour :

Aujourd'hui 54

Hier 943

Semaine 2720

Mois 23186

Total 265538

Togo: Les professionnels des médias s'imprègnent des enjeux de la révision constitutionnelle pour la 5ème République

avril 12, 2024 0 456

La nouvelle constitution de la 5è république votée le 25 mars dernier par plus de 4/5 des députés (89/91) prépare le Togo a passé du régime semi-présidentiel au régime parlementaire.

A cet effet, une journée d’échanges pour l’appropriation de la révision constitutionnelle pour la 5ème République a reuni le 12 avril 2024 à Lomé, les professionnels de médias.

Placée sous le thème « révision constitutionnelle pour la 5ème République: sens et enjeux », cette rencontre initiée par la Faîtière des Associations des Professionnels des Médias du Togo, a permis à d’éminents experts, d’expliquer aux journalistes, le contexte de cette réforme constitutionnelle, les enjeux, le sens afin qu’ils puissent mieux nourrir leurs productions.

« Depuis quelques semaines, le debat national est nourri par la réforme constitutionnelle qui a été adoptée le 25 mars dernier par les députés.Le chef de l’Etat a eu à se prononcer sur cette réforme en demandant une deuxième lecture et les consultations ont été ouvertes.Dans ce débat , la presse avait besoin de se faire une opinion plus précise des enjeux de cette véritable transition institutionnelle dans laquelle le pays entre avec l’adoption du régime parlementaire.Pour comprendre donc cette réforme institutionnelle, il fallait que les journalistes aillent vers les spécialistes, les élus du peuple, les techniciens, l’administration parlementaire, les historiens et c’est pour cela nous avons organisé ce jour , un panel de haut niveau avec des personnes ressources », a expliqué Germain Essohanam POULI, président du Conseil National des Patrons de Presse (CONAPP) avant d’ajouter que « nous nous donnons l’occasion, d’avoir une immersion  de cette réforme en cours pour nous former davantage, mieux éclairer l’opinion parce que c’est un débat sur lequel une bonne partie des togolais s’exprime ».

Le président du CONAPP a également fait savoir que ce débat paraît également capital au moment où l’Assemblée Nationale est entrain de consulter les populations pour expliquer cette réforme et avoir des contributions.

« Nous nous avons choisi d’aller vers ces personnes ressources capables de nous fournir l’essentiel, les éléments de compréhension », a affirmé Germain Essohanam POULI.

Selon l’exposé des motifs de la proposition, la loi de révision constitutionnelle vise trois principaux objectifs notamment, le renforcement de la démocratie et de la séparation des pouvoirs, l’amélioration de la stabilité gouvernementale, l’adaptation aux évolutions sociopolitiques du pays.

Au cœur de cette réforme, l'introduction d'un mandat présidentiel unique de six ans, le poste du Président du Conseil des Ministres au centre du Pouvoir Exécutif est élu par la Chambre basse du Parlement (Assemblée nationale).

Il faut rappeler que, le Chef de l'état, Faure Gnassingbé a transmis au Bureau de l’Assemblée nationale, en demandant à la Présidente de l’Assemblée nationale, que ce texte soit soumis à une seconde lecture. Non loin de remettre en cause, le vote effectué par les députés, cette décision vise plutôt à enrichir le texte et surtout à garantir son adoption dans un climat de large consensus.

Last modified on vendredi, 12 avril 2024 15:08

Leave a comment

Make sure you enter all the required information, indicated by an asterisk (*). HTML code is not allowed.

Horizon News est est une maison de presse en ligne et de communication spécialisée dans le journalisme , le reportage et la publicité.

Articles populaires