n
Date du jour :

Aujourd'hui 579

Hier 944

Semaine 3296

Mois 13999

Total 256351

Rwanda: Paul Kagame et son peuple commémorent trente ans du génocide des Tutsis

avril 08, 2024 0 250

Au Rwanda, le président Paul Kagame a allumé la flamme du souvenir, au mémorial de Guisozi, le 7 avril 2024, pour lancer les commémorations du 30e anniversaire du génocide des Tutsis, avant la cérémonie officielle. Le génocide a fait au moins 800 000 morts. 

La cérémonie s’est déroulée en présence de milliers de personnes dont de nombreuses personnalités internationales et a duré un peu plus de deux heures dans le stade de BK Arena.

Cinq mille invités dont plus d’une trentaine de chefs d’État, de gouvernement, d’anciens présidents ou encore de représentants d’organisations internationales étaient tous réunis autour de cette scène noire avec, en son centre, un grand arbre de lumière.

Une demi-douzaine de discours ont été prononcés, ponctués par des performances artistiques ainsi que des prises de parole tournées autour de la mémoire, mais aussi autour du silence et de la responsabilité de la communauté internationale, car il aura fallu « attendre le 8 juin 1994, deux mois après le début des massacres, pour que les Nations unies parlent enfin d’actes de génocide », a déclaré le ministre rwandais de l’Unité nationale et de l’engagement civique, Jean-Damascene Bizimana.

« Personne, pas même l’Union africaine ne pourrait se disculper de son inaction », a commenté le président de la Commission de l’UA Moussa Faki Mahamat, un passé dont « il faut tirer les leçons », selon le président Paul Kagame, dernier discours de la cérémonie appelant les leaders africains à rejeter les politiques tribales et de nettoyage ethnique et saluant la nouvelle génération rwandaise, « gardiens de notre future et de la fondation de notre unité », affirme-t-il.

« Aujourd'hui, nos cœurs sont remplis, à mesure égale, par la tristesse et la reconnaissance. Nous nous souvenons de nos morts mais nous sommes aussi heureux de voir ce que le Rwanda a pu devenir. Aux survivants qui sont ici, nous avons une dette envers vous. Nous vous avons demandé l’impossible : de porter le poids de la réconciliation sur vos épaules et de continuer de le faire pour notre nation.

« Notre voyage a été long et difficile. Le Rwanda a été profondément humilié, par l'amplitude de nos pertes, et les leçons que nous avons apprises sont gravées dans le sang. Mais les progrès formidables réalisés par notre pays sont évidents et ils sont le résultat des choix que nous avons fait pour ressusciter notre nation avec, comme fondation essentielle, la notion d'unité. Désormais, nous avons une responsabilité les uns vis-à-vis des autres. Aujourd'hui, nous ressentons aussi une reconnaissance particulière pour nos amis venus du monde entier et qui sont présents ici avec nous. Certains pays représentés, aujourd'hui, ont envoyé leurs fils et leurs filles lors de missions de maintien de la paix au Rwanda. C'est la communauté internationale qui nous a tous trahi, que ce soit par mépris ou lâcheté », a déclaré le président rwandais, Paul Kagame.

Après avoir affirmé cette « trahison », Paul Kagame a notamment a salué certains partenaires africains présents à Kigali. Pour leur solidarité et leurs efforts pour alerter sur le génocide en cours au Rwanda en 1994 et pour leur aide dans la reconstruction du pays. Mais il a mis en garde contre le tribalisme.

Cette première journée s'est terminée par une veillée, au BK Arena, rassemblant, en grande majorité, des jeunes nés après le génocide. Des centaines d'entre eux, portant les tee-shirts blancs du Kwibuka, étaient présents pour cette veillée du souvenir.

RFI

Last modified on lundi, 08 avril 2024 10:20

Leave a comment

Make sure you enter all the required information, indicated by an asterisk (*). HTML code is not allowed.

Horizon News est est une maison de presse en ligne et de communication spécialisée dans le journalisme , le reportage et la publicité.

Articles populaires