n
Date du jour :

Aujourd'hui 55

Hier 943

Semaine 2721

Mois 23187

Total 265539

Fonds monétaire international (FMI) : Kristalina Georgieva la directrice générale en route pour un second mandat

avril 05, 2024 0 185

La directrice générale du Fonds monétaire international (FMI), Kristalina Georgieva, est la seule candidate proposée par les États membres pour sa succession, a annoncé le 04 avril 2024 le conseil d'administration de l'institution basée à Washington dans un communiqué. 

«Le conseil d'administration va poursuivre le processus de désignation, avec un entretien de la candidate, Kristalina Georgieva, par les membres du conseil. L'objectif est de finaliser le processus le plus tôt possible, d'ici à la fin avril», a précisé le communiqué.

La patronne du Fonds avait déclaré à l'AFP, mi-mars, se «rendre disponible» pour continuer à diriger l'institution, après avoir notamment reçu quelques jours plus tôt le soutien des ministres des Finances de l'Union européenne (UE). «Si j'ai le plaisir de recevoir la confiance de nos membres, je suis prête à y répondre», avait alors déclaré Kristalina Georgieva, dont le présent mandat doit s'achever le 30 septembre.

De source proche, la reconduction pourrait intervenir dans les prochains jours, avant même les réunions de printemps du FMI et de la Banque mondiale, qui doivent se tenir du 15 au 19 avril à Washington. Traditionnellement, le directeur général du FMI est le candidat proposé par les pays européens, alors que le président de la Banque mondiale (BM) est le candidat proposé par les Etats-Unis.

Un partage que les principaux pays émergents, à commencer par la Chine et l'Inde, remettent de plus en plus ouvertement en cause. Un partage que les principaux pays émergents, à commencer par la Chine et l'Inde, remettent de plus en plus ouvertement en cause. Mais la répartition du capital de ces deux institutions donne toujours une force prépondérante aux États-Unis et à l'UE.

Face aux crises mondiales, Kristalina Georgieva, rappelle l'importance pour les Etats de réussir à reconstituer de l'espace budgétaire, plus encore alors que les taux d'intérêt élevés viennent peser encore plus sur les finances publiques, du fait de la hausse du coût du remboursement de la dette. Pour autant, plus que réduire les dépenses, Mme Georgieva a défendu la nécessité d'augmenter les rentrées fiscales des Etats, quitte à ce que cela passe par une hausse des impôts.

Si le FMI pousse désormais systématiquement les Etats à mieux intégrer la protection des plus vulnérables dans les politiques mises en place dans le cadre de ses programmes d'aide, des ONG reprochent à l'institution de ne pas suffisamment s'assurer de l'effectivité de cette protection, faute d'objectifs intégrés dans les programmes.

Last modified on vendredi, 05 avril 2024 14:51

Leave a comment

Make sure you enter all the required information, indicated by an asterisk (*). HTML code is not allowed.

Horizon News est est une maison de presse en ligne et de communication spécialisée dans le journalisme , le reportage et la publicité.

Articles populaires