n
Date du jour :

Aujourd'hui 380

Hier 603

Semaine 2555

Mois 12585

Total 299993

Réception Provisoire des Forages Photovoltaïques : Une eau propre à la consommation désormais disponibles pour les populations de Boléa et de Bélagni

juin 17, 2024 0 328

Les villages de Boléa dans le canton de Kaboli et de Bélagni dans le canton de Balanka dans la commune Tchamba 3, ont franchi une étape importante dans la mise en œuvre de leurs sous-projets en procédant à la réception provisoire de leurs forages photovoltaïques le 13 Juin 2024.

Ces cérémonies se sont tenues en présence des représentants du Maire de la commune Tchamba3, de l’ANADEB, de la direction régionale de l’hydraulique, des acteurs communautaires et des communautés bénéficiaires.
Le coût total des travaux s'élève à 14 147 099 FCFA pour chacun des forages réalisé dans les deux villages (Boléa, Bélagni). Cette réalisation permet de promouvoir une meilleure santé des populations de ces localités et surtout des enfants du fait que le forage de Boléa alimente l’EPP Boléa en eau potable. Il faut relever aussi que l’ouvrage de Bélagni dispose en plus des bornes fontaines d’un abreuvoir.

La présidente des jeunes de Boléa, Mme KEZAWA Kéméalo en émoi a exprimé sa gratitude envers le projet COSO, le Gouvernement togolais, la Banque mondiale et l'ANADEB pour les ouvrages dont leur communauté est bénéficiaire. Elle explique que plusieurs projets sont passés auparavant et ont fait des promesses qui n’ont jamais trouvé réalisation mais qu’avec le projet COSO, les réalisations sont une réalité. Elle relève également que désormais leurs enfants disposeront de l’eau potable aussi à l’école et ne tomberont plus malades du fait de l’eau qu’ils buvaient avant.

Le projet COSO vise à renforcer la cohésion sociale et la résilience socio-économique et climatique des communautés frontalières dans les régions nord du golfe de Guinée, y compris celles de Boléa et Bélagni. Ce projet est un exemple concret de la manière dont les investissements dans les zones frontalières peuvent contribuer au développement régional et à l'amélioration des conditions de vie des populations locales. Il est piloté par l’ANADEB, avec un financement de 60 millions USD dans 42 cantons frontaliers, dont 38 dans la région des Savanes, 2 dans la région de la Kara et 2 dans la région Centrale.

Last modified on lundi, 17 juin 2024 16:48

Leave a comment

Make sure you enter all the required information, indicated by an asterisk (*). HTML code is not allowed.

Articles populaires