n
Date du jour :

Aujourd'hui 732

Hier 939

Semaine 2621

Mois 7712

Total 275315

Environnement: Le Togo a besoin de 45 milliards FCFA pour reboiser 100 millions de plants par an

juin 03, 2024 0 222

Le gouvernement togolais, dans sa volonté politique et dans le souci d’accélérer l’inversion de la tendance de la dégradation des ressources forestières à travers une incitation manifeste au reboisement à grande échelle, a fait du reboisement une priorité nationale en vue de lutter contre le changement climatique et améliorer les conditions de vie de sa population.

A cet, une vaste campagne de reboisement massif, destinée à planter un milliard d’arbres a été lancée en 2021. 

L’objectif derrière ce reboisement intensif, est de “gagner le pari d’un développement durable et profitable aux populations”, à l’heure où la préservation et la gestion durable des ressources forestières et la reconstitution du couvert forestier national est devenu un sujet de tout premier ordre.

Atteindre l’objectif des 100 millions de plants par annuel comme fixé dans l'ambition décennale de reboisement d'un milliard de plants à l'horizon 2030 reste la priorité des priorités des autorités togolaises.

 

« Actuellement nous créons toutes les conditions pour que tous les partenaires et toute la population sentent que nous sommes dans une dynamique de reboisement intensif même s'il est encore difficile de mobiliser la totalité des fonds nécessaires. Nous avons besoin de 100 millions de plants à reboiser chaque année mais ce qui est disponible pour le compte de l'année 2024, nous sommes à 21 millions. Et pour reboiser les 100 millions de plants, il faut 45 milliards F CFA alors que cette année, nous n'avons pu mobiliser que 2 milliards 800 millions F.CFA. Il faudrait les moyens nécessaires pour atteindre les objectifs », a déclaré FOLI-BAZI Katari, ministre de l'environnement et des ressources Forestières à l’occasion de la journée de l'arbre le 1er juin 2024.

  

3 ans après le lancement de projet ambitieux, les résultats sont évolutifs. Ainsi, en 2021, plus de 3 millions de plants mis en terre contre 5 millions en 2022 en 2023, environ 7 millions d'arbres; aussi de 4500 hectares en 2021, le Togo est passé à 8 000 hectares en 2022 puis à 10 000 hectares en 2023.

Pour rappel, au Togo, le taux de reboisement annuel croissant est passé de 1000 hectares dans les années 1980 à 2000 hectares à partir de 2010. 

L’appel à la mobilisation générale est ainsi lancée aussi bien à l’endroit des partenaires en développement à soutenir le pays dans la mobilisation des fonds nécessaire, que des populations à s’inscrire dans la dynamique du reboisement intensif.

Pour préserver son couvert végétal, le Togo a initié depuis 1977, la Journée Nationale de l’Arbre célébrée chaque 1er juin, par la mise en terre de plants et essences, et des activités de sensibilisation. A cela s’est ajoutée à partir de 2015, la réalisation de l’inventaire forestier national qui permet entre autres, de mieux planifier les futures actions de gestion durable des ressources forestières. 

Le premier inventaire réalisé entre 2015 et 2016, avait révélé une importante dégradation de la couverture forestière (24,24%).

D’autres mesures sont également envisagées, comme par exemple l’interdiction de l’exportation de bois brut ou semi brut. 

Pour diverses raisons, le patrimoine forestier mondial s’amenuise. La perte nette de la superficie forestière est passée d’une moyenne de 7.8 millions d’hectares dans les années 1990 à 4,7 millions d’hectares par an au cours de la période 2010-2020. 

En effet, une étude réalisée en 2017 sur la dynamique de l’utilisation du bois-énergie au Togo, évalue la quantité de bois-énergie consommée au Togo par les ménages et les autres catégories socioprofessionnelles à plus de 7 millions de mètre cube par an.

 

 
Last modified on mardi, 04 juin 2024 12:59

Leave a comment

Make sure you enter all the required information, indicated by an asterisk (*). HTML code is not allowed.

Articles populaires