n
Date du jour :

Aujourd'hui 110

Hier 943

Semaine 2776

Mois 23242

Total 265594

Eau potable : Le pays progresse en la matière. Fin 2022, le taux de desserte national estimé à 67 %.

avril 04, 2024 0 481

L'accès à l'eau potable est en train d'être garanti à l'ensemble de la population. Plusieurs initiatives d'envergure sont entreprises dans ce secteur phare. Elles permettent aux habitants de faire des pas en avant.

Parmi les efforts déployés, il y a la construction et la réhabilitation des infrastructures hydrauliques, notamment les systèmes de distribution d'eau, les stations de traitement et les réseaux de distribution dans les zones urbaines et rurales.

Ils sont mis en place dans les zones où l'accès à l'eau potable est limité. Les ouvrages réduisent ainsi la dépendance aux sources d'eau non sécurisées, améliorent l'assainissement et l'hygiène. Il y a aussi la construction de latrines et l'éducation sanitaire qui réduisent la contamination de l'eau et préviennent les maladies d'origine hydrique.

C'est le montant prévu dans le budget de l'État, exercice 2024, pour poursuivre l'ambition nationale de couverture universelle en eau à l'horizon 2030. C'est cette somme (prévision) qui devrait être injectée dans le chantier prévu, selon la loi de finances. 

Cette dotation représente une hausse de 5,8 % par rapport à celle de 2023 qui était de 17 milliards de francs CFA. Elle servira à faire évoluer la mise en œuvre du Plan national de dotation en eau potable lancé en février 2021.

Il est prévu que les travaux dans le cadre de la troisième phase du Projet d'amélioration des conditions sanitaires en milieu scolaire et rural des régions de la Kara et des Savanes (Passco 3) débutent en bonne et due forme. Cette phase, qui vient après les deux premières, comprend la construction de 850 forages équipés de pompes à motricité humaine, ce qui permettra à plus de 200 000 personnes en milieu rural d'avoir accès à l'eau potable d'ici la fin de l'année 2025.

Au cours de l'année, l'exécutif compte avancer dans les travaux d'équipement et de raccordement du forage de 40 m3 par heure situé à Apédokoè. Le nouveau château d'eau de 1300 m3 en construction à Sagbado bénéficiera aussi d'une partie de l'enveloppe.

Le pays progresse en la matière. Fin 2022, le ministère de l'Eau et de l'Hydraulique villageoise estimait le taux de desserte national à 67 %. Dans le Grand Lomé uniquement, ce taux est de 71 % et de 70 % dans toute la zone urbaine. En milieu semi-urbain, on parle de 54 % et en zone rurale, il est de 72 %.

Last modified on jeudi, 04 avril 2024 15:25

Leave a comment

Make sure you enter all the required information, indicated by an asterisk (*). HTML code is not allowed.

Articles populaires