n
Date du jour :

Aujourd'hui 285

Hier 339

Semaine 3270

Mois 6223

Total 232632

Journée internationale de la femme: La COFETFIP en mode noces de bois

mars 24, 2024 0 206

Les femmes du ministère, regroupées en Collectif des femmes de l'enseignement technique, de la formation et de l'insertion professionnelle (COFETFIP) ont célébré en différée la journée internationale de la femme en mode MET le 23 mars 2024 dans l'enceinte du Lycée de l' enseignement technique et professionnel (LETP) d'Adidogomé.

La journée internationale des Femmes du ministère est à sa 5ème édition cette année.

Démarrée depuis le 16 mars au ministère et meublée de beaucoup d'activités, la journée de la femme du COFETFIP est à son apothéose le 23 mars dans toutes les régions du Togo.

Cette année l'édition est placée sous le thème: « investir en faveur des femmes : accélérer le rythme » avec le sous-thème MET: «ETFP-inclusion financière et objectifs de développement durable ».

« Je rends grâce à Dieu remercie les premières autorités de notre département ministériel qui nous ont encouragées dans cette initiative car elles estimaient que c'est ensemble que les femmes sont fortes. Nous célébrons les cinq ans couplés avec la célébration en différé de la journée internationale de la femme en mode MET. La particularité de cette année est que chaque année les femmes suivent des formations, l'intérêt c'est que la journée internationale de la femme ne soit pas qu'une fête mais une journée de réflexion, de sorte que chaque femme sorte de la journée avec des connaissances, des compétences pour enrichir son profil et agir d'avantage comme un leader, une femme, une mentor relativement aux filles que nous sommes appelées à encadrer », a déclaré Colette Adzonyoh, la présidente du nouveau bureau de la COFETFIP.

Et d'ajouter: « COFETFIP a cinq ans et le bilan est positif. Il ne s'agit pas de faire des actions recroquevillées sur nous mais nous menons des activités pour soutenir le gouvernement dans sa politique. Je veux donner l'exemple de COVID-19 ou les femmes ont cotisé pour soutenir le gouvernement offrir des laves mains aux établissements et inspections; elles font des œuvres sociales et des sensibilisations parce que dans notre département c'était difficile de voir des filles dans les filières technologie, industrielle agro-sylvo pastorale, aujourd'hui avec ces sensibilisations nous avons des filles dans ce domaine que l'on croyait réserver rien qu'aux hommes ».

Nouveau bureau du COFETFIP:

Présidente: ADZONYOH Colette, DECC
Vice -Présidente: ALI Afua DSRP

Secrétaire générale: GNAKPAOU Rosine LETP A
Secrétaire générale adjointe: DEH Célestine DFPA

Trésorière générale: TCHAGBATAOU Assibi, LETP L,

Trésorière générale adjointe: LANTAME LETP A,

Commissaire à l’organisation 1: TOGBI Viviane, LETP L

Commissaire à l’organisation 2: DADJO Rachèle, LETP A,

Commissaire à l’information 1: TCHEDIE Juliette CABINET,

Commissaire à l’information 2: AYEFOUNIN, CCL,

Conseiller 2: AMEGNIADAN LETP A,

Conseiller 3: FARE GNAMBA LETP L,

Conseiller 3 OBYMPE LCGA,

Personne ressource: Directeur de Cabinet.

"Que le cabinet du Ministre tienne un fichier des femmes avec leurs qualifications et ancienneté à exploiter en cas de poste à pourvoir dans le département. Actuellement la proportion de femmes à ces postes au MET est toujours faible malgré les efforts du Ministre alors que le département regorge de femmes cadres battantes compétentes et capables de tenir des postes autant que les hommes ; les faits parlent d’eux-mêmes lorsque nous prenons quelques exemples simples : les postes de direction et les postes de proviseur ; les postes de censeur, les postes de chefs division, nous souhaitons une réforme qui restaure notre département en ministère plein de sorte que si, par exemple, le poste de directeur de cabinet est occupé par un homme, celui du secrétaire général soit occupé par une femme et vice versa, pour les postes de directeur (directeur central ou directeur d’établissement), censeur et proviseur, que les nominations se fassent 50 % pour les hommes et 50 % pour les femmes suivant leurs compétences et qualifications, il en est de même pour les autres postes de responsabilité; que des mesures incitatives soient instituées pour les filles qui s’engagent dans les filières industrielles afin qu’elles soient accompagnées depuis l’accès jusqu’à l’insertion professionnelle ; que le Ministre autorise les femmes à initier avec l’appui de son cabinet un projet de formation des directeurs et chefs de service sur la législation du travail, afin que les droits des femmes relativement aux périodes d’avant, pendant et post maternité contenus dans ces documents soient respectés et qu’elles aient la possibilité de faire convenablement le travail à elles confiées, que lors des mutations et affectations, la femme de l’ETFP soit traitée de façon particulière de sorte qu’elle puisse travailler efficacement et assurer ses responsabilités familiales ; que des crèches soient construites et aménagées dans les établissements et centres de formation, pour soulager les femmes enseignantes dans l’encadrement et la garde des enfants ; que les services qui ont des personnels femmes handicapées soient instruits de prendre les dispositions pour faciliter le travail dans une approche inclusive et participative", sont les doléances du nouveau bureau par la voix de Mme Rosine Gnakpaou, secrétaire générale.

Les femmes du ministère ont renforcé leur capacité sur les différents aspects de la cyber attaque et comment éviter d'être victime de ces cyber-arnaqueurs.

Last modified on dimanche, 24 mars 2024 16:37

Leave a comment

Make sure you enter all the required information, indicated by an asterisk (*). HTML code is not allowed.

Articles populaires