n
Date du jour :

Aujourd'hui 314

Hier 358

Semaine 314

Mois 6610

Total 233019

ANADEB: Formation des acteurs communaux des zones d'intervention du projet COSO sur les modifications apportées au manuel d'exécution du projet

février 21, 2024 0 371

C'est l'hôtel Léota de Dapaong qui a servi de cadre le 14 février 2024, à un atelier de formation des acteurs communaux (Maires, Secrétaires généraux et Comptables) des zones d'intervention du projet COSO sur les modifications apportées au manuel d'exécution du projet.

La rencontre vise à partager avec les acteurs ciblés les responsabilités additionnelles à assurer par les communes dans le cadre de la mise en œuvre du projet conformément au manuel d'exécution du projet (MEP) révisé et d’améliorer leur compétence en gestion financière et comptable selon les procédures de la Banque mondiale.

51 participants issus des 17 communes bénéficiaires du projet COSO à raison de 3 personnes par communes sont outillés sur cette nouvelle donne.

Dans son mot d'ouverture, le Préfet de Tône, M. Yendoukoua Douti TCHIMBIANDJA a souligné : « [...] après quelque temps de son exécution, le projet COSO a jugé bienveillant que ce soit vous les élus locaux qui prennez la responsabilité de la mise en œuvre des sous projets d'infrastructures dont les montants sont jugés un peu conséquents. C'est une responsabilité de taille. Je vous invite donc à une stratégie d'information des CVD et CCD à qui cette responsabilité a été au paravent dévolu afin qu'ils ne se sentent pas frustrés »

Notons que dès lors, pour la mise en œuvre des sous- projets d’aménagement des pistes rurales le lead technique sera confié au ministère en charge des pistes rurales (études, élaboration des DAO, passation des marchés, contrôle, réception des ouvrages) dans le respect de l’accord du financement. Le flux financier sera assuré par les mairies des communautés bénéficiaires. Le ministère en charge des pistes rurales assurera la gestion de ces sous- projets en collaboration avec les mairies, les CCD et les CVD des communautés bénéficiaires. Une convention sera signée entre ces trois actes précités pour ainsi définir la collaboration pour la mise en œuvre de ces sous-projets des pistes rurales. Les sous projets de marché communaux ainsi que ceux d'infrastructures dont les montants dépassent 80 millions de francs CFA seront également gérés par les communes.

L'objectif de la composante 1 du projet COSO est de soutenir les investissements au niveau local pour promouvoir la résilience et l'inclusion des communautés dans les zones frontalières, sur la base d'une vision territoriale à moyen terme partagée entre les pays. Il est exécuté dans 41 cantons répartis dans 17 communes, dont 37 dans la région des Savanes, 2 dans la Kara et 2 dans la Centrale.

Last modified on mercredi, 21 février 2024 17:24

Leave a comment

Make sure you enter all the required information, indicated by an asterisk (*). HTML code is not allowed.

Articles populaires