n
Date du jour :

Aujourd'hui 432

Hier 591

Semaine 3296

Mois 432

Total 209237

Taux d'inclusion financière: Le Togo passe de 72 à 85 % d’une couverture élargie

janvier 16, 2024 0 267

Le pays s'illustre comme un vrai précurseur dans l'effort d'inclusion financière. Il a même instauré un ministère dédié à cette cause.

L'accès aux services financiers de base pour toutes les couches de la population est assuré, ce qui renforce l'inclusion et la protection sociale comme souhaité par les dirigeants.

La création du ministère de l'Inclusion financière et de l'Organisation du secteur informel en 2017 témoigne de la détermination du chef de l'État Faure Gnassingbé à faire du Togo un modèle en matière de promotion de l'inclusion financière.

Grâce à des initiatives comme le Fonds national de la finance inclusive (FNFI), les transferts monétaires trimestriels de 15 000 francs octroyés grâce au projet de Filets sociaux et services de base (FSB), le pays réussit à propulser son taux d'inclusion financière à des niveaux exceptionnels, dépassant même les standards régionaux.

Cela a une incidence nette et directe sur la pauvreté qui se réduit progressivement et à une grande allure dans chaque zone du territoire, ainsi que les inégalités sociales qui perdent du terrain dans le cadre du développement durable derrière lequel s'aligne le Togo.

Le Fonds national de la finance inclusive (FNFI) soutient les personnes désireuses de développer ou d'élargir leurs activités génératrices de revenus. Grâce à des microcrédits à taux d'intérêt très bas, le FNFI a bénéficié à près de 1,9 million de personnes défavorisées depuis 2014, catalysant ainsi le progrès économique.

De 2018 à 2021, le Togo a fait bondir son taux d'inclusion financière de 72,2 à 85,72 %, surpassant les autres nations de l'Union économique et monétaire ouest-africaine (Uemoa). Il était de 57 % en 2014. Le taux de bancarisation élargie a également connu une progression notable, passant de 73,3 à 84,2 %.

La portée géographique des services financiers s'est considérablement étendue, avec une hausse du taux de pénétration de 259 à 589 points/1 000 km2. Cette expansion signifie que les avantages de l'inclusion financière atteignent désormais les régions les plus éloignées.

Outre le FNFI, plusieurs mécanismes facilitent le bien-être économique des habitants comme le Faiej, les opportunités d'Emploi pour les jeunes vulnérables (EJV), le Mécanisme incitatif de financement agricole fondé sur le partage de risques (Mifa SA), l'accueil et la promotion par le gouvernement des institutions de banque et des microfinances, etc.

Last modified on mardi, 16 janvier 2024 21:57

Leave a comment

Make sure you enter all the required information, indicated by an asterisk (*). HTML code is not allowed.

Articles populaires