n
Date du jour :

Aujourd'hui 415

Hier 591

Semaine 3279

Mois 415

Total 209220

Coopération décentralisée franco-togolaise: Les activités restituées aux maires et secrétaires généraux de la région Maritime et du Grand-Lomé

janvier 12, 2024 0 464

Les maires et les secrétaires généraux des mairies de la région Maritime et du Grand-Lomé participent à Lomé à un atelier de restitution des activités du projet d’accompagnement des communes dans la coopération décentralisée au Togo. 

L’objectif de cette assise est de restituer les activités réalisées dans le cadre de ce projet notamment la présentation du rapport de la mission effectuée du 20 au 26 novembre dernier à paris par sept maires et deux secrétaires généraux de mairie.

Initiée par la Faitière des communes du Togo (FCT) le 12 janvier 2024, la rencontre s’intègre dans le cadre du Programme d’appui au processus de décentralisation au Togo (PAPDT) sur financement des Fonds de solidarité pour les projets innovants de l’ambassade de France au Togo.

"Nous allons partager les bonnes pratiques, expériences, recommandations issues de la mission. Il a été aussi question de collecter auprès des maires et secrétaires généraux pour la mise en place des plaquettes de présentation de leurs communes et de l’ensemble des communes à l’instar des celles ayant déjà leurs plaquettes. Nous avons appris de l’expérience des maires français notamment dans le domaine de la coopération. Cette coopération vise deux dimensions notamment, l'aspect financier, voir comment la coopération décentralisée peut venir en appui aux ressources des communes, et un aspect technique d’échange de méthode de travail », a expliqué le vice-président de la FCT Grand Lomé, Me Alexis Aquéréburu.

On note, que les expériences acquises à Paris sont dans plusieurs domaines à savoir que l’agriculture, l’environnement, la santé, l’éducation, les changements climatiques, l’assainissement (la collecte, gestion et la transformation des ordures, et de création d’espace verts), le rôle des communes dans la gestion des écoles primaires.

"Les acquis du projet doivent servir de socle pour des actions futures des communes en matière de coopération décentralisée, considérés comme un vecteur de développement participatif et inclusif du Togo. Ainsi, les maires et les secrétaires généraux de mairie doivent faire montre de détermination et de persévérance avec les communes sœurs afin de construire des coopérations durables pour le bonheur des populations", a déclaré, le secrétaire général de la préfecture du Golfe, Lébénè Djagbavi.

La coopération décentralisée franco-togolaise revêt une importance majeure pour renforcer les liens qui existent entre les deux pays. Elle permet d’avoir des relations privilégiées, des partenariats de proximité de territoire à territoire mais aussi des dialogues réguliers entre pays.