n
Date du jour :

Aujourd'hui 11

Hier 717

Semaine 728

Mois 17643

Total 206669

Awards de la bonne gouvernance 2023: Prix du Meilleur Manager ouest africain de la société de péage et de financement de l’entretien routier décerné au DG de la SAFER pour son innovation aux droits d’usage de la route couplés de la vidéosurveillance

décembre 29, 2023 0 359

Pour son leadership insufflée à la transparence aux droits d’usage de la route couplés de la mise en place de la vidéosurveillance, M. Outchantcha Awima Atoute, Directeur Général de la Société autonome de financement de l'entretien routier (SAFER) a reçu à Abidjan en Côte d’ivoire le 23 décembre 2023, le Prix de la bonne gouvernance 2023 du Meilleur Manager ouest africain de la société de péage et de financement de l’entretien routier.

Ce prix, une première dans la sous-région a été décerné par l’Observatoire Africain pour la promotion de la bonne gouvernance (OAPBG) à la 7ème édition de la cérémonie de distinction dénommée: « Distinction des meilleurs acteurs, des champions et des bâtisseurs africains de nos Etats, et Provinces ».

En effet, nommé à la tête de la SAFER en 2023, M. Outchantcha Atoute, un an plus tard a lancé une phase expérimentale de collecte des recettes aux postes de péage sous le contrôle des caméras ou une collecte sous vidéo-surveillance. Cette phase expérimentale a été couronnée de succès à la fin de l’année 2014 en augmentant les recettes provenant des postes de péage. C’est ainsi qu’il a alors rapidement généralisé ce système de vidéo-surveillance aux autres postes de péage existants et imposé que tout nouveau poste de péage au Togo soit équipé d’un système de contrôle par vidéo-surveillance. Aussi, faut-il noter que ce système mis en place pour la gestion des postes de péage a apporté de la tranquillité et de la confiance dans le processus de collecte des recettes. En outre, il permet de vérifier que les recettes déclarées par un agent correspondent à celles enregistrées par les caméras de surveillance. Ce système, est sans doute devenu une référence dans la sous-région de la Communauté économique des États de l'Afrique de l'Ouest (CEDEAO).

« Ce système a non seulement assuré la sécurité et la pérennité de la collecte des droits d’usage de la route et la protection de l’emploi des agents des postes de péages, mais aussi, il a témoigné d’une grande transparence dans la mobilisation des derniers publics, gage d’une bonne gouvernance », apprend-t-on.

« La SAFER à travers son DG, a été distinguée par l’Observatoire Africain pour la promotion de la bonne gouvernance pour avoir très tôt depuis 2014 expérimenté la collecte des droits d’usage de la route au contrôle des vidéos surveillances. L’OAPBG a estimé que ce sont des indices de transparence qui conduisent à la bonne gouvernance des finances. un temps d'observation et d'enquêtes a été pris par l’observatoire ce qui lui a permis de déduire finalement qu'il est temps de récompenser ce digne fils du Togo qui par ses innovations à son pays de rendre un secteur qui était auparavant pratiquement informel en un secteur sûr d'entrée de recettes de financement de l'entretien routier, et aussi pour donner d'exemple à la jeunesse africaine et promouvoir les autres pays de la sous-région où ce n’est pas encore le cas. Comme quoi la bonne gouvernance c’est avoir un développement équilibré parce que le développement passe par le développement de la route », a expliqué M. TYR Tardji, Responsable Audi interne à la SAFER.

Cette distinction ouvre les portes à des défis à relever par la Direction de la SAFER dans  un environnement économique international marqué par les incertitudes liées aux différentes crises mondiales.

«La transparence de la mobilisation financière dans un secteur qui était presque informel auparavant, devient une source de financement fiable et durable pour l’entretien des routes.

Le premier responsable de la SAFER est conscient que le bon état de praticabilité des routes en toute saison est essentiel pour le développement du pays, car, la route du développement passe par le développement et l’entretien des routes.

« De nos jours, le défi c'est d'arriver à avoir plus de ressources par les mêmes sources pour financer l'entretien des routes et d’augmenter le taux de couverture en terme d'entretien routier. Autre challenge, c'est de s'assurer qu'un franc investi, l'on puisse avoir la contrepartie des gains, s'assurer pour les usagers de la route, des togolais que nous sommes, qu'un franc investi dans l'entretien de la route, produit des résultats escomptés et par rapport à cela, la SAFER subventionne déjà la formation des PME en BTP spécialisées dans l'entretien routier à maitriser les règles de l'art », a fait savoir M. TYR Tardji.

La SAFER dispose pour le Togo actuellement 18 postes de péages et 02 pesages. Dans le cadre du programme d’entretien du réseau routier national, elle a mobilisé en 2022, une enveloppe d’un peu plus de 30 milliards FCFA sur près de 33 milliards de FCFA initialement prévus soit un taux de réalisation de près 93%.

En 2024, selon le ministère des travaux publics la SAFER prévoit de financer l’entretien des infrastructures routières togolaises à hauteur de 23,5 milliards FCFA. Ce budget prévisionnel représente 44% des besoins réels (53,27 milliards FCFA).

En rappel, l’Observatoire Africain pour la Promotion de la Bonne Gouvernance « O.A.P.B.G » est une structure apolitique, basée à Abidjan en Côte d’Ivoire. Il regroupe en son sein plusieurs journalistes, communicateurs et assimilés de toutes obédiences. Son objectif principal à sa création est de faire la promotion des cadres et compétences sur tout le continent Africains.

Last modified on vendredi, 29 décembre 2023 13:30

Leave a comment

Make sure you enter all the required information, indicated by an asterisk (*). HTML code is not allowed.

Articles populaires