n
Date du jour :

Aujourd'hui 19

Hier 717

Semaine 736

Mois 17651

Total 206677

Togo : L’AProCA mène des réflexions sur les mécanismes du prix de vente de la fibre de coton sur le marché international

novembre 21, 2023 0 479

Lomé, la capitale togolaise accueille les 15 pays membres de l’Association des producteurs de coton africain (AProCA) pour un état des lieux de la campagne agricole cotonnier 2022-2023.

Pendant 03 jours, les réflexions vont tourner autour des mécanismes du prix de vente de la fibre de coton sur le marché international au profit des producteurs de coton, la recherche de financement pour former les producteurs, les visites d’échanges dans les pays producteurs à haut rendement à l’hectare.

Prennent part aux travaux, les producteurs de coton du Mali, du Burkina Faso, de la Côte d’Ivoire, du Bénin, de la Guinée, du Sénégal, du Cameroun et du Togo.

« Les associations des producteurs de coton africains ont pris conscience que les problèmes de la filière cotonnière en Afrique ne pourraient être résolus que si l’ensemble de ses acteurs de la filière cotonnière deviennent des vrais professionnels, chacun à son niveau de son segment de la filière. Nous avions voulu faire de l’échange d’expériences, la pierre angulaire pour l’atteinte des objectifs que notre association s’est assignés depuis sa création en décembre 2004 à Cotonou au Bénin. Notre mécanisme se base sur la production, le rendement et les cours mondiaux », a indiqué Kouroufei Koussouwè, Président de l’AProCA, président de la fédération national des groupements de producteurs de coton du Togo ce 21 novembre 20223 à Lomé.

Pour la campagne cotonnière 2023, le Togo a emblavé de 100 mille hectares et attend 80 mille tonnes de coton graine. Le coton va s’acheter cette année à 300 F.CFA/Kg.

« La présence des acteurs des producteurs du coton des pays de la sous-région témoigne de la suffisance de leur engagement commun à faire du coton made in Africa, le meilleur du monde et à améliorer durablement les conditions socio-économiques des producteurs du coton africain mais aussi les préoccupations et défis majeurs de la filière cotonnière des pays respectifs de l’Afrique», a déclaré le représentant du ministre de l’agriculture, Alex Kpanté Baoub.

Pour information, l’Association des Producteurs de Coton Africain (AProCA) a été portée sur les fonts baptismaux en décembre 2004 à Cotonou en République du Bénin.
Elle s’est donnée pour ambition de défendre les positions et porter les propositions des producteurs africains dans les instances régionales et internationales où la question du coton est discutée.

L’AProCA accompagne les plateformes dans leur représentativité et le renforcement des capacités des responsables pour l’exercice de représentation et de défense des intérêts des producteurs. En outre, elle appuie les plateformes à influencer les réformes des filières cotonnières afin de prendre en compte l’intérêt des producteurs de coton. Suivre, capitaliser et diffuser les expériences et les informations pertinentes entre les membres, à travers un système fonctionnel de circulation de l’information, reste d’ailleurs, une mission fondamentale de l’AProCA qui œuvre d’arrache-pied aux côtés des plateformes nationales pour une amélioration de la sécurité alimentaire à travers la valorisation des cultures assolées au coton.

Last modified on mercredi, 22 novembre 2023 20:31

Leave a comment

Make sure you enter all the required information, indicated by an asterisk (*). HTML code is not allowed.

Articles populaires