n
Date du jour :

Aujourd'hui 42

Hier 943

Semaine 2708

Mois 23174

Total 265526

1er Forum d’Investissement de la CEDEAO : « La CEDEAO est une destination privilégiée pour l'investissement », dixit George Agyekum Donkor

avril 04, 2024 0 1109

Dans la capitale togolaise (Lomé), participent du 4 au 5 avril 2024, plus de 400 participants décideurs, entrepreneurs, et bailleurs de fonds au 1er Forum d’Investissement de la Communauté économique des États de l'Afrique de l'Ouest (CEDEAO) par la Banque d'Investissement et de Développement de la CEDEAO (BIDC).

Ce forum placé sous le thème « Transformer les Communautés de la CEDEAO dans un environnement difficile », est une plateforme stratégique pour promouvoir les opportunités d’investissement dans les secteurs clés des États membres.

« Le forum sert de plateforme pour que les investisseurs et les promoteurs convergent, collaborent et livrent des projets transformationnels qui inspirent la croissance économique et positionnent la région de la CEDEAO comme une destination privilégiée pour l'investissement. Investir dans les économies en développement n'est pas juste une question de générer des profits, c'est créer une croissance durable, réduire la pauvreté et bâtir un meilleur futur pour tous. Nous avons le pouvoir de façonner l'avenir de notre région et de débloquer son plein potentiel. J'encourage donc tous les acteurs présents ici, à répondre à l'appel à l'action », a lancé à l'ouverture, George Agyekum Donkor, président de la BIDC.

L'objectif est de combler un déficit d'investissement estimé à 12 milliards de dollars par an, vital pour soutenir le développement économique des 15 pays membres, dans un contexte de besoins accrus. Pour les organisateurs, c’est l’occasion de mobiliser des acteurs clés pour renforcer les investissements régionaux, alors même qu’elle doit, sur la période 2021-2025, lever 1,48 milliards $ en soutien à son ambitieux plan stratégique. La Banque cumule plus de 4 milliards de dollars et 200 projets financés.

La région d’Afrique de l'Ouest en 2023, a connu une croissance économique passant de 3,9 % à 3,7 %, une tendance inquiétante qui met en lumière la fragilité de ses économies face aux chocs externes et internes. L'inflation, ayant atteint un pic de 20 % contre 17,3 % l'année précédente.

« Nos institutions régionales, souvent perçues par la population comme éloignées des réalités, semblent jouer un rôle limité dans la vie quotidienne des gens, du moins selon cette perception Je salue la nouvelle dynamique qui se met en place. Nous réitérons notre engagement à y contribuer fortement, en particulier en partageant notre expérience et surtout en mettant en avant l'influence forte de son excellence, M. le Président de la République rappelle que dans un monde marqué par des tensions et diverses incertitudes au sein d'une sous-région confrontée à des crises variées et à une montée de l'extrême violence, notre pays, le Togo, a choisi de construire des ponts plutôt que d'ériger des murs, tant sur le plan politique que financier », a déclaré la Premier ministre togolaise, Victoire Tomegah Dogbé. Trois sessions plénières aborderont des questions cruciales telles que la sécurité alimentaire, le déficit d’infrastructure et le chômage des jeunes. Les participants auront l’opportunité d’échanger des idées, de partager les meilleures pratiques et de s’engager sur des mesures favorisant une croissance économique inclusive et durable.

Last modified on jeudi, 04 avril 2024 20:21

Leave a comment

Make sure you enter all the required information, indicated by an asterisk (*). HTML code is not allowed.

Articles populaires