n
Date du jour :

Aujourd'hui 101

Hier 943

Semaine 2767

Mois 23233

Total 265585

Football: Voici les 11 nommés pour l’édition 2024 du Prix Marc-Vivien Foé

avril 02, 2024 0 1074

Le 13 mai prochain, RFI et France 24 dévoileront le nom du meilleur joueur africain du Championnat de France de football (Ligue 1).

Qui succèdera au Congolais Chancel Mbemba, dernier lauréat du Prix Marc-Vivien Foé ? Voici, par ordre alphabétique, les 11 finalistes de l'édition 2024. 

Le Prix Marc-Vivien Foé est attribué au meilleur joueur de football africain évoluant dans le Championnat de France.

AUBAMEYANG Pierre-Emerick, attaquant (Gabon/Marseille)

Formé à Laval, Pierre-Emerick Aubameyang, passé par Monaco, Dijon, a fait les beaux jours de Saint-Etienne et de la Ligue 1 entre 2011 et 2013, avant de filer en Bundesliga du côté de Dortmund. Il a aussi foulé les pelouses de Premier League avec Arsenal et Chelsea. Celui qui a aussi goûté à la Liga avec Barcelone est revenu sur le sol français en 2023 à Marseille. Pierre-Emerick Aubameyang a reçu le Prix Marc-Vivien Foé en 2013. 

BENTALEB Nabil, milieu de terrain, (Algérie/Lille)

C’est dans le club de sa ville natale que Nabil Bentaleb évolue. Celui qui a passé plusieurs années chez les Allemands du FC Schalke 04 connaît bien la maison des Dogues puisque c’est là qu’il a été formé lors de son parcours chez les juniors. Ce pur Lillois, qui a admiré l’Ivoirien Gervinho ou le Belge Eden Hazard, rêve d’emmener son équipe sur le podium de la Ligue 1 cette saison. L’international algérien fait en tout cas partie des cadres du LOSC. 

CAMARA Lamine, milieu de terrain (Sénégal/Metz)

Au cœur d’une équipe de Metz qui lutte pour le maintien, Lamine Camara surnage à seulement 20 ans pour sa première saison pleine en Ligue 1. Plus jeune des nommés, il est l’un des joueurs les plus utilisés dans le club messin. Désigné meilleur Jeune joueur 2023 par la Confédération africaine de football, l’international sénégalais n’a jamais aussi bien porté son surnom de « maçon » pour sa capacité à « colmater les brèches et à être partout ». Il rêve d’être le premier Sénégalais à remporter le Prix Marc-Vivien Foé.

DIAKITÉ Oumar, attaquant (Côte d’Ivoire/Reims)

C’est le plus jeune des nommés après Lamine Camara. À 20 ans, Oumar Diakité découvre la Ligue 1 cette saison après une formation à l’Asec Mimosas et un passage au RB Salzbourg. Après des premiers mois délicats, l’Éléphant commence à montrer toute l’étendue de son talent, porté par un titre de champion d’Afrique avec la Côte d’Ivoire en février dernier. Costaud, rapide, plus précis devant le but, le joueur, repositionné dans l’axe par son coach, a pris du poids dans le club rémois désormais. 

GOUIRI Amine, attaquant (Algérie/Rennes) 

Au Stade rennais, Amine Gouiri a désormais fait son nid, près de deux ans après son arrivée et après avoir pris son envol à Nice pendant deux saisons. Visage familier de la Ligue 1, l’ex-international espoir français est un pion essentiel de l’attaque du club breton avec des statistiques honorables comme buteur et passeur. À présent international algérien, le joueur de 24 ans espère devenir le premier Fennec de l’histoire sacré Prix Marc-Vivien Foé.  

HAKIMI Achraf, défenseur (Maroc/PSG) 

Joueur cadre de l’effectif parisien, Achraf Hakimi est souvent incontournable sur le côté droit de la défense. L’international marocain tire encore son épingle du jeu avec un nouvel entraîneur. Il est un élément essentiel du dispositif tactique de Luis Enrique cette saison. Passé par le Real Madrid, le Borussia Dortmund et l’Inter Milan, Achraf Hakimi a posé ses valises dans le club de la capitale en 2021. 

MBEMBA Chancel, défenseur (RD Congo/Marseille) 

Avec Marseille, Chancel Mbemba continue de régaler ses fans. Joueur incontournable, le Congolais est arrivé en juillet 2022 du côté de la Canebière et il a très vite trouvé sa place dans l’effectif. Celui qui a découvert le foot européen en Belgique avec Anderlecht en 2013 a remporté le Prix Marc-Vivien Foé en 2023. Le voilà en lice pour un doublé comme l’Ivoirien Gervinho en 2010 et 2011.

MOFFI Terem, attaquant (Nigeria/Nice) 

Depuis 2020, le Super Eagle foule les pelouses de Ligue 1. Tout d’abord avec Lorient avant de rejoindre la Côte d’Azur en 2023 sous forme d'un prêt avec option d'achat obligatoire. À Nice, Terem Moffi,  tête de gondole des Aiglons et buteur attitré de l'attaque niçoise, reste un travailleur infatigable qui régale ses supporters et ses coéquipiers. 

NDAYISHIMIYE Youssouf, milieu de terrain (Burundi/Nice) 

Son entraîneur à Nice Francesco Farioli, le définit comme « celui qui donne l’équilibre à l’équipe ». Youssouf Ndayishimiye, qui vit sa première saison pleine saison à Nice, a désormais confirmé le potentiel aperçu lors de ses six premiers mois dans le championnat de France. Élément essentiel des Aiglons dans un rôle mixte de milieu axial en phase offensive et de troisième défenseur central en phase défensive, le pilier des Hirondelles du Burundi, contribue à faire de Nice l’une des défenses les plus hermétiques de la Ligue 1. 

SIMON Moses, attaquant (Nigeria/Nantes) 

Le Super Eagle est rentré de la CAN en Côte d’Ivoire avec une médaille d’argent autour du cou. Moses Simon, à Nantes depuis 2019, est un buteur et un passeur décisif, qui a son importance dans le vestiaire des Canaris. Celui qui a foulé le sol européen dès les juniors avec l’Ajax Amsterdam – souvent titulaire en Ligue 1 - se montre particulièrement en forme cette saison. Avec sa qualité technique et sa vitesse, Moses Simon a l’habitude de faire tourner les têtes des défenses adverses. Seul ombre au tableau, le Super eagle s'est blessé récemment et sa saison est terminée.

SINGO Wilfried, défenseur (Côte d’Ivoire/Monaco) 

Débarqué sur le Rocher monégasque cet été, Wilfried Singo s’est rapidement imposé au sein de la défense monégasque. Parmi les joueurs les plus réguliers de l’ASM, le défenseur polyvalent de 23 ans, est devenu un pilier de l'arrière-garde de l’équipe dirigée par Adi Hütter. Souvent axial droit dans une défense à trois ou quatre à Monaco, le champion d’Afrique (au poste d’arrière droit), impressionne par sa pointe de vitesse, son jeu de tête, et sa capacité à remporter les duels. 

rfi

Last modified on mardi, 02 avril 2024 20:42

Leave a comment

Make sure you enter all the required information, indicated by an asterisk (*). HTML code is not allowed.

Articles populaires