n
Date du jour :

Aujourd'hui 64

Hier 943

Semaine 2730

Mois 23196

Total 265548

Afrique de l'Ouest : Le Nigeria inaugure l'usine de transformation de tomates "la plus grande " de la région

mars 11, 2024 0 707

Le Nigéria a procédé le 8 mars 2024 à l’inauguration d’une unité de transformation de tomates construite par l’entreprise agroalimentaire espagnole Gallina Blanca (GB) Foods dans l’État de Kebbi. L’annonce a été faite dans un communiqué publié sur la page X du gouvernement. 

Troisième importateur africain de purée de tomate après la Libye et le Ghana, le pays dispose désormais d'un site d’une capacité de traitement de 620 tonnes de tomates par jour.

Cette capacité devrait doubler lors d’une prochaine phase d’extension, a noté le gouvernement dans un communiqué sur X.

Le Nigeria est doté d’une autre usine de ce type ayant une capacité de 30 tonnes par jour, située dans l’État de Kaduna.

Pour son approvisionnement en matières premières, le groupe espagnol exploite un domaine de 1 500 hectares dédié à la culture du légume et compte également sur un réseau de 5 000 petits exploitants agricoles locaux. Ce nouvel investissement devrait permettre à GB Foods d’accroître sa capacité de transformation de tomates dans le pays, elle qui exploitait déjà une unité de transformation de tomate d’une capacité de 30 tonnes par jour, basée dans l’État de Kaduna. 

Ainsi selon les données compilées par la FAO, le Nigeria s’est procuré un stock de 45 427 tonnes de purée de tomate pour une valeur de plus de 45 millions $ sur le marché international en 2022. 

Rappelons que GB Foods est le fournisseur des marques de concentré de tomates « Gino » et « Pomo ». En Afrique de l’Ouest, l’entreprise espagnole est aussi implantée au Ghana.

Au Nigéria plus que dans tout autre pays d’Afrique occidentale, la tomate occupe une place prépondérante dans l’alimentation avec 12 kg consommés chaque année par habitant. C’est donc naturellement que ce marché y est l’un des plus florissants, comme le montrent ces données.
Les conseils sur les pratiques agricoles, l’accès à des semences et à des engrais de qualité, la formation aux bonnes pratiques, les cultivateurs de tomates nigérians augmentent leurs rendements et réduisent leurs pertes post-récolte. Le pays enregistre à lui seul 65% de la production régionale, en plus d’importer pas moins de 150 000 tonnes de concentrés de tomate. C’est le fruit qui y est le plus consommé, et c’est un marché qui pèse environ 2,5 milliards USD.

Leave a comment

Make sure you enter all the required information, indicated by an asterisk (*). HTML code is not allowed.

Articles populaires