n
Date du jour :

Aujourd'hui 381

Hier 603

Semaine 2556

Mois 12586

Total 299994

Artisanat : Président de l’UCRM, M. ISSA Mouhamed, « Tous les artisans se réjouissent des initiatives du gouvernement pour faire de notre pays une référence dans la sous-région »

juillet 05, 2024 0 272

Au Togo, l’artisanat contribue à plus de 18% au produit intérieur bruit. Le secteur se trouve ainsi aujourd’hui dans une dynamique telle qu’on peut le considérer valablement comme l’un des leviers essentiels de développement économique, social et culturel du pays.

Ceci se traduit par sa capacité en termes de création d’emplois, de génération de revenus et de valorisation des ressources locales.

Les acteurs du secteur autrefois dans l’informel sont dans la dynamique entrepreneuriale pour jouir des fruits des différentes opportunités qui s’offrent avec la  Zone de Libre-échange Continentale Africaine (ZLECAF).

Pour redorer du blason aux artisans togolais, depuis mai 2022, conformément à l’arrêté Nº039/MEPSTA/META/DC du 02 décembre 2021 portant régime électorale des Chambres de Métiers, l’Union des Chambres Régionales de Métiers (UCRM), M. Issa Mohamed porte le flambeau d’un mandat de 04 ans.

« Nous nous engageons ici et maintenant à relever des défis et redorer le blason de notre artisanat, notre secteur commun. Nous allons rendre visible les actions tangibles du gouvernement en faveur du secteur de l’artisanat et créer aussi un cadre de concertation pour impliquer tous les artisans dans les actions majeures de développement de la nation. Nous allons renforcer la formation de ces derniers afin d’être compétitif sur le plan international et également créer des opportunités d’emploi pour la jeunesse artisanale. Nous allons améliorer les conditions de travail et de vie des artisans et redonner confiance aux partenaires financiers et techniques pour permettre des actions concrètes au profit de nos artisans et artisanes», avait dit le président de l’UCRM quelques jours après son élection à la presse nationale.

En 2022, il faisait partie indubitablement des meilleurs acteurs de l’année pour ses innovations implémentées qui portent d’une manière ou d’une autre sa signature. Une évidence car disait-il lors d’une sortie publique « Nous devons comprendre que notre métier a de la valeur ».  Connu pour sa discrétion et son humilité, il s’est toujours exprimé par ses allures d’artisan talentueux pour diriger l’UCRM tout en comptant sur l’appui du gouvernement au secteur à travers la feuille de route gouvernementale 2020-2025.

« L’artisanat fait partie des secteurs qui contribuent à la réussite à l’atteinte des objectifs de la Feuille de route gouvernementale 2020-2025. Il a en outre, contribué à la création de 3998 sur 4200 entreprises artisanales. C’est le lieu pour nous artisans et artisans du Togo de renouveler toute notre gratitude et notre soutien au gouvernement, qui sous la clairvoyance du Chef de l’Etat, Son Excellence Faure Essozimna GNASSINGBE, mène notre nation sur la voie d’une véritable émergence », a-t-il laissé entendre lors du lancement de la 4ème édition des Journées de l’Artisanat Togolais (JAT).

Pour atteindre les objectifs fixés pour son mandat, le président de l’UCRM souhaite collaborer avec le secteur privé pour dit-il « reconstruction le secteur ». « Nous invitons, toutes les grandes entreprises du Togo à s’engager dans cette œuvre de reconstruction de notre secteur. Elles sont priées d’accepter de soutenir les différentes initiatives que nous mettrons en œuvre pour relancer l’artisanat togolais. Nous croyons au partenariat avec les institutions du pays car c’est avec elles d’abord que nous atteindrons les résultats escomptés”, a indiqué Issa Mohamed.

Au-delà des atouts et compétences dont disposent les artisans togolais, M. Issa Mohamed doit relever les défis auxquels l’artisanat est confronté au Togo, notamment, la communication sur les produits ainsi que l’accès à la clientèle et la visibilité des actions du gouvernement pour la promotion du secteur.

Pour y arriver, il peut alors surfer sur deux opportunités principales d’envergures nationales créées à savoir, la première, le Marché International de l’Artisanat du Togo (MIATO) institué en 2019 dont l’objectif est de renforcer la promotion commerciale des produits artisanaux, augmenter la visibilité du secteur et encourager l’écoulement de produits artisanaux togolais aux plans national et international. La deuxième opportunité principale est la célébration des Journées de l’artisanat togolais chaque année à célébrer et dont la 4 ème édition est programmée du 28 Juin au 13 Juillet sous le thème: « l’artisanat, moteur du développement économique et social du Togo ».

Au Togo, le secteur de l’artisanat compte plus de 165 métiers regroupés dans huit (08) branches d’activités classés dans trois groupes d’artisanat qui sont : artisanat de production et de transformation, artisanat de services et artisanat d’art. Le secteur regorge d’énormes potentialités, notamment, une abondance de ressources telles que les produits agricoles, le bois, l’argile, les peaux, etc ; des institutions et organismes d’encadrement dont les chambres de métiers (CM) et les organisations professionnelles d’artisans (OPA), des hommes, des femmes et surtout des jeunes avec des talents avérés.

Ainsi, afin d’encourager la production massive et de qualité de produits artisanaux, le gouvernement togolais a entrepris plusieurs actions en direction du développement du secteur de l’artisanat.

Plus de 2000 artisans par an reçoivent à travers le pays des formations en perfectionnement et en entreprenariat. Des centres de ressources pour l’artisanat (CRA) sont créés et équipés de machines et outils. Plusieurs mesures sont prises pour améliorer l’exercice des activités artisanales par la prise des textes juridiques et réglementaires.

 

Jojo

Last modified on vendredi, 05 juillet 2024 19:17

Leave a comment

Make sure you enter all the required information, indicated by an asterisk (*). HTML code is not allowed.

Articles populaires