n
Date du jour :

Aujourd'hui 386

Hier 603

Semaine 2561

Mois 12591

Total 299999

Projet Coso: Le village Teroda, un des grands bénéficiaires

juin 21, 2024 0 373

Le projet de Cohésion sociale des régions nord du Golfe de Guinée (Coso) lutte contre le terrorisme tout en promouvant la cohésion socioéconomique des populations qui se trouvent dans les régions affectées par l'insécurité. Le village Teroda est impacté.

Le projet renforce, depuis qu'il a été lancé, les capacités des gouvernants et des communautés locales à lutter contre les menaces des groupes armés à travers des efforts de prévention, de détection et de répression, des constructions d'infrastructures socio-collectives, etc.

Une meilleure vie

L'initiative met l'accent sur l'inclusion sociale et la résilience communautaire. Cela implique de renforcer les liens et la confiance entre les différentes communautés.

Elle promeut aussi la tolérance religieuse et ethnique, encourage la collaboration entre les civils et les forces de l'ordre et de sécurité.

Le projet intègre des composantes de développement économique et social pour répondre aux causes profondes de l'insécurité, comme la création des opportunités d'emploi, l'amélioration de l'accès aux services de base, etc.

Un tour à Teroda

Teroda est un village qui est situé à près de 8 kilomètres de la localité de Kétao qui se trouve dans la commune Binah 2. Nous sommes dans la région de la Kara qui compte 985 512 habitants selon le 5e recensement général de la population et de l'habitat (RGPH-5) en 2023.

Le village Teroda a bénéficié, entre autres infrastructures, d'un centre communautaire qui est équipé. Il comprend 2 forges photovoltaïques d'un coût total de plus de 60 millions de francs CFA, dans le cadre du projet Coso, indique l'Agence nationale d'appui au développement à la base (Anadeb) qui le met en œuvre.

La joie sur le visage des populations

Dans la zone, le président du Comité de développement de quartier, représentant les bénéficiaires, a reconnu qu'avant l'arrivée du projet, nous, Peuhl, « étions considérés comme une minorité vivant à part dans la brousse. Nous étions conscients de cela et nous n'avions jamais pensé voir un de nos besoins pris en compte dans ce milieu ».

Pour les bénéficiaires, avoir un forage pour de l'eau potable, « c'était vraiment une nécessité pour nous parce que nos femmes se ravitaillaient en eau dans les rivières et nos enfants étaient fréquemment exposés aux maladies. Aujourd'hui, grâce au projet Coso, notre besoin prioritaire a été pris en compte et nos enfants ne tombent plus malades ».

Le forage est donc une « case de santé qui garantit la bonne santé de la population peuhl. C'est donc avec joie que nous l'accueillons dans le quartier. Nous témoignons vraiment notre totale satisfaction, car le projet reflète son nom de cohésion sociale ».

Last modified on vendredi, 21 juin 2024 14:47

Leave a comment

Make sure you enter all the required information, indicated by an asterisk (*). HTML code is not allowed.

Articles populaires