n
Date du jour :

Aujourd'hui 329

Hier 603

Semaine 2504

Mois 12534

Total 299942

Conférence internationale sur l’afforestation et le reboisement à Brazzaville : le Président de l’Assemblée nationale, Sévon-Tepé Kodjo Adédzé a représenté le Chef de l’Etat

juillet 08, 2024 0 225

Brazzaville, la capitale de la République du Congo a accueilli du 2 au 5 juillet 2024, la première conférence internationale sur l’afforestation et le reboisement à l’initiative du Président Congolais, Denis Sassou N’Guesso et sous l’égide de l’Union africaine.

Cet événement continental sur l’urgence climatique a mobilisé des chefs d’État et de gouvernement ainsi que des délégations de diverses institutions internationales.

Le Président de l’Assemblée nationale, Sévon-Tepé Kodjo Adédzé, a pris part aux travaux au nom, du Chef de l’Etat SEM Faure Essozimna Gnassingbé. Il appelé à une action collective et urgente pour promouvoir l’afforestation et le reboisement en Afrique.

« Agir ensemble pour préserver l’environnement et protéger les forets » : ce cri de cœur lancé en 2022 à la COP 27 en Egypte par le Président congolais, Denis Sassou N’Guesso, retentit de nouveau et interpelle tous les pays africains qui subissent les conséquences de plus en plus récurrentes des changements climatiques. L’initiative « décennie africaine et mondiale de l’afforestation et du reboisement » reçoit déjà l’adhésion d’une vingtaine de pays africains, des organisations et institutions internationales et même de certains partenaires techniques et financiers, représentés à Brazzaville à cette conférence.

Le président de l’Assemblée nationale, Sévon-Tepé Kodjo Adédzé, représentant le Président de la République, SEM Faure Essozimna Gnassingbé, a présenté à ce grand rendez-vous l’ambition du Togo et certaines actions phares menées très tôt en matière de protection de l’environnement.

« Conscient de cette situation et dans le souci de contribuer aux efforts mondiaux et régionaux de restauration des écosystèmes forestiers, le Togo mon pays s’est engagé, au titre de sa feuille de route gouvernementale 2025 et de sa politique forestière nationale, à étendre sa couverture forestière à 26 % du territoire national à l’horizon 2030.

Dans la même dynamique, mon pays a revu à la hausse ses ambitions dans le cadre de ses contributions déterminées au niveau national (CDN) à travers des actions qui devront permettre de renforcer la résilience climatique par des stratégies globales d’adaptation et d’atténuation. De façon générale, la contribution du Togo s’élève à 50,57 % à l’horizon 2030, soit 20,51 % de cible inconditionnelle et 30,06 % de cible conditionnelle.

L’engagement du Togo se traduit par la restauration de 1,4 million d’hectares de paysages forestiers dégradés, au titre de notre contribution à l’initiative africaine pour la restauration de 100 millions de paysages forestiers (AFR100) à l’horizon 2030, renforcée par l’ambition décennale inscrite dans la feuille de route gouvernementale de planter un milliard d’arbres sur la période 2021-2030 et de mettre en place au moins 117 forêts communales ainsi que 400 forêts cantonales », a-t-il déclaré.

Au-delà de ces engagements, l’ambition du Togo est encore plus grande et il est temps d’agir. Un appel à une appropriation généralisée et à une coopération internationale autour de l’initiative de Brazzaville est à privilégier.

"Brazzaville marquera ainsi un point de départ pour l’adoption des mesures politiques, sociales, juridiques et administratives visant à accompagner, à soutenir et à promouvoir des actions de reboisement et d’afforestation à l’échelle mondiale, sur la base d’une coopération internationale.

Le Togo appelle à une action collective et urgente pour promouvoir l’afforestation et le reboisement en Afrique », a souligné Sévon-Tepé Kodjo Adédzé

Cet appel à l’action est pris en compte par la déclaration de Brazzaville sur la décennie mondiale de l’afforestation et du reboisement, adoptée par la plénière. L’Union Africaine fera un plaidoyer pour son inscription à l’agenda de la 79ème session de l’Assemblée Générale des Nations Unies qui se tiendra en septembre prochain à New-York. Dans cette perspective, le Président congolais, Denis Sassou NGuesso, a plaidé pour la création d’un organisme spécifique des Nations Unies consacré aux forêts.

Au cours de son séjour à Brazzaville, le Président de l'Assemblée nationale, Sévon-Tepé Kodjo Adédzé, a rendu une visite de courtoisie à son homologue congolais, Isidore Mvouba, au siège du Parlement congolais.

Les discussions entre les deux personnalités ont porté sur l’approfondissement des relations bilatérales entre les deux institutions parlementaires au profit des populations. Ils ont également salué la qualité des relations entre les deux présidents des Républiques du Togo et du Congo, leurs Excellences Messieurs Denis Sassou Nguesso et Faure Essozimna Gnassingbé.

Last modified on lundi, 08 juillet 2024 21:40

Leave a comment

Make sure you enter all the required information, indicated by an asterisk (*). HTML code is not allowed.

Articles populaires