n
Date du jour :

Aujourd'hui 345

Hier 603

Semaine 2520

Mois 12550

Total 299958

Constitution de la Vème République : Durant la période transitoire, peut-on nommer un Premier ministre ?

juin 22, 2024 0 586

Le gouvernement de Victoire Tomegah-Dogbé a démissionné il y a un (01) mois (21 mai 2024).

Depuis lors, les ministres selon, un communiqué de la présidence de la République "assurent le traitement des affaires courantes jusqu’à la nomination d’un nouveau gouvernement."

Le pays qui amorce une période de transition dans la nouvelle République (régime parlementaire) doit faire face aux défis socioéconomiques, jusqu'à l'annonce de la nomination d'un nouveau gouvernement.

Cette période de transition est cruciale pour assurer la continuité de l'administration et le bon fonctionnement des institutions publiques.

A cet effet, un mois après la remise du tablier de l'actuel gouvernement, sur les réseaux sociaux, les togolais se posent la question, il y aura une nomination par le président Faure Gnassingbé, d’un nouveau Premier Ministre ou la reconduction de l’actuelle cheffe du gouvernement ?

Ce qui est certain, le Président de la République a tout le pouvoir exécutif lui permettant de diriger le pays sur une période de 12 mois (avant le 05 mai 2025), conformément aux nouvelles dispositions de l’article 97 de la Constitution de la 5è République. « Les pouvoirs du Président de la République en fonction lors de la promulgation de la nouvelle Constitution expirent après l’entrée en fonction du Président du Conseil et l’élection du nouveau Président de la République ».

A cette période, il est prévu également la mise en place des institutions selon l’Article 95, « Les institutions de la République doivent être mises en place dans un délai maximum de 12 mois à compter de la date d’entrée en vigueur de la nouvelle Constitution ».

Rappelons que le Président de la République a promulgué le 06 mai dernier la nouvelle Constitution du Togo qui a été publiée quelques jours après dans le Journal Officiel marquant son entrée en vigueur.

Fort de ces articles, Faure Gnassingbé, devra maintenant choisir une nouvelle équipe gouvernementale capable de relever les défis actuels et futurs du pays. « Les attentes sont grandes, tant sur le plan économique que social, et les citoyens espèrent voir des réformes concrètes et des avancées significatives dans divers secteurs », apprend-t-on.

Un décret de nomination d’un nouveau premier ministre ou la reconduction de l’actuelle cheffe du gouvernement ne tardera pas. « Durant la période transitoire, un Premier ministre sera nommé. Son gouvernement devra compléter leur mission au plus tard le 5 mai 2025 », informe-t-on.

Ainsi, la continuité de l'Etat « est coordonnée en vue de garantir la continuité des institutions républicaines tout en s’adaptant aux nouvelles dispositions constitutionnelles ».

 Par ailleurs, dans les mois à venir, sera mis en place le Sénat.

 

 

 

Last modified on samedi, 22 juin 2024 18:27

Leave a comment

Make sure you enter all the required information, indicated by an asterisk (*). HTML code is not allowed.

Articles populaires