Composition2 result

Date du jour :

Aujourd'hui = 214 / Hier = 6004 / Cette semaine = 22120 / Ce mois = 132988 / Total = 2535492

Agriculture

Agriculture (312)

Le secteur halieutique est très important pour le développement socio-économique et l'emploi en Afrique de l'Ouest.

Dans un communiqué datant du 17 février 2021,marquant explicitement leur soutien et leur reconnaissance à l’égard d’un dirigeant qui a su démontrer avec succès l'importance du développement rural à long terme comme une solution clé aux défis que connaît la planète aujourd’hui, les États membres ont aujourd'hui reconduit Gilbert F. Houngbo dans ses fonctions de Président du Fonds international de développement agricole (FIDA) pour un deuxième mandat, lors de la réunion annuelle du Conseil des gouverneurs de l’institution.

Déjà soumis à une profonde transformation structurelle au cours de ces dernières années, le secteur agricole bénéficie encore une fois d’une attention particulière du Président de la République, SEM Faure Essozimna Gnassingbé, avec notamment des investissements ciblés et des projets d’envergure.

Si les causes climatiques sont des facteurs importants, les activités humaines sont la raison majeure du déclenchement des processus de désertifications sur les terres vulnérables d'après la FAO. 

Mme le Premier Ministre a enfin visité la rizerie de la Binah à Pagouda spécialisée dans la transformation de riz Paddy en riz blanc.

L’anacardier est une culture en pleine extension mobilisant 18262 planteurs à travers le pays pour une production nationale de 6268 tonnes de noix cajou en 2013-2014 (DSID 2015).

Une mission de la Cellule présidentielle d’exécution et de suivi des projets prioritaires (CPES) a visité à Djablé (25 km de la capitale) les travaux d'aménagement du périmètre hydroagricole du Projet de Développement Rural de la Plaine de Djagblé (PDRD).

L’agriculture représente plus de 40 % du PIB togolais, et occupe près de 65% de sa population active, pour une superficie cultivable évaluée à 3,6 millions d’hectares, soit 60% de la superficie globale du pays, dont 41% sont emblavés (1,4 millions d’hectares).

Dans le contexte actuel marqué par des ressources publiques limitées, les partenariats novateurs, qui rassemblent entreprises, administrations publiques et acteurs de la société civile, revêtent une importance croissante si l’on veut améliorer la productivité et stimuler la croissance dans les secteurs de l’alimentation et de l’agriculture. 

Pour assurer une bonne surveillance des maladies animales sur l’ensemble du territoire national la Direction de l’Elevage(DE) du ministère de l’agriculture, de l’élevage et du développement rural s’est dotée en application de la loi sur la police sanitaire d’un réseau d’épidémio-surveillance des maladies animales au Togo (REMATO) créé par arrêté en octobre 2003.

Page 1 sur 23

Please publish modules in offcanvas position.