Composition2 result

Date du jour :

Aujourd'hui = 141 / Hier = 305 / Cette semaine = 2357 / Ce mois = 446 / Total = 4012091

vendredi, 23 septembre 2022 20:40

Sanctions de la CEDEAO infligées à la Guinée : Les réactions des guinéens !!!

Écrit par
Évaluer cet élément
(0 Votes)

A New York, le 22 septembre 2022 au soir, les dirigeants des Etats ouest-africains réunis en sommet extraordinaire ont décidé de prendre des « sanctions progressives » contre la junte militaire en Guinée.

 

Ils reprochent aux militaires, arrivés au pouvoir par la force en septembre 2021, de ne pas envisager le retour des civils au gouvernement avant au moins trois ans.

« Nous avons décidé de prendre des sanctions contre la Guinée », a déclaré le président de la commission de la Communauté économique des États de l'Afrique de l'Ouest (Cédéao) Omar Aliou Touray.

Le président de la Cedeao, le Bissau-Guinéen Umaro Sissoco Embalo, a prévenu dans une interview aux médias français RFI et France 24, mercredi, que la Guinée allait au-devant « de lourdes sanctions » si la junte persistait à vouloir se maintenir trois ans au pouvoir. Il a réaffirmé avoir obtenu lors d’une visite en Guinée un accord avec la junte pour qu’elle cède la place à des civils élus au bout de deux ans. La junte s’est répandue jeudi en invectives contre M. Embalo, le traitant de « guignol » et qualifiant ses propos de « mensonges ».

Que pensent les citoyens guinéens des sanctions de la CEDEAO émises contre les personnalités de la junte, les membres du Gouvernement et des conseillers du Cnt ?

Pour Camara Alhassane : « je trouve que cette sanction n’aura aucun impact sur les membres du gouvernement, mais c’est plutôt sur la population que cela aura des répercussions.  Il faut rappeler que nous sommes dans un gouvernement illégitime dirigé par des putschistes. Comparer au Président Emballo Umaro,  élu démocratiquement, il n’y a pas match.  La Guinée est un pays qui n’a même pas d’avion. Le gouvernement guinéen doit faire beaucoup attention. Qu’il garde son tempérament au plus bas sinon c’est le peuple guinéen qui souffrira parce que la CEDEAO est dans son plein droit ».

Par ailleurs, Souleyman Djénabou Diallo dira : « normalement, nous devrions faire de telle sorte qu’il n’y ait pas de sanctions. La Guinée est un pays pauvre. Notre budget national ne peut même pas être comparé à une commune ivoirienne. (…) Même les États-Unis ne peuvent pas évoluer seuls. Quand on est chef, c’est d’être ouvert à tout le monde. On ne peut pas évoluer en vase clos. On n’a pas ses capacités là dans tous les domaines. Cette sanction n’est pas bonne pour nous. Il fait que les dirigeants changent de mentalité politique. Parce qu’être un leader n’est pas seulement celui qui a fait de grandes études, être un leader, est-ce que tu sais faire  l’acte que tu peux poser et qui va dans l’intérêt de tout le monde.  En un mot, ces sanctions n’ont pas leur place chez nous. Nous sollicitons pour que notre Gouvernement ait cet esprit de leadership afin que nous dépassions cet amalgame ».

« Si le CNRD ne change pas d’attitude, en renonçant à son agenda secret, le pire est à venir….Toute action salutaire pour le pays doit reposer sur les principes démocratiques, le dialogue sincère et fraternel et non sur la force des armes », martèle le président de l’UFD, Mamadou Baadiko Bah

« C’est vraiment embarrassant.  Nous aurions pu éviter ces sanctions. La Guinée est très éprouvée actuellement mais la junte en rajoute c’est compliqué. C’est de la responsabilité de la junte si on nous inflige ces sanctions. D’abord, c’était d’accepter les 2 ans que la junte a refusés. En plus, il était question de créer un cadre de dialogue inclusif et puis permanent avec des conditionnalités, mais malheureusement ils n’ont pas voulu et maintenant nous avons des sanctions. Quand on n’avait pas de sanctions, on avait des problèmes, et maintenant on a des problèmes doublés », pense, Thierno Saïdou Bayo, président du PS et vice-président de l’ANAD (alliance nationale pour l’alternance démocratique).

Guineenews

Lu 121 fois Dernière modification le vendredi, 23 septembre 2022 20:45

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'entrer toutes les informations requises, indiquées par un astérisque (*). Le code HTML n'est pas autorisé.