Composition2 result

Date du jour :

Aujourd'hui = 141 / Hier = 305 / Cette semaine = 2357 / Ce mois = 446 / Total = 4012091

vendredi, 23 septembre 2022 18:31

AFRICA FINANCIAL INDUSTRY SUMMIT (AFIS 2022): Lomé accueille les leaders de la finance africaine les 28 & 29 novembre 2022

Écrit par
Évaluer cet élément
(0 Votes)

L’AFRICA FINANCIAL INDUSTRY SUMMIT-AFIS, plateforme visant à favoriser l’émergence d’un secteur panafricain des services financiers moderne, innovant et inclusif, tiendra son sommet annuel les 28 et 29 novembre 2022 à Lomé, au Togo.

 

Alors que les nouvelles technologies révolutionnent le monde de la finance, l’AFIS propose aux secteurs privé et public réunis de débattre de la manière dont le l’industrie financière africaine peut s’adapter aux grands bouleversements économiques actuels et tirer parti de l’avènement de la Zone de libre-échange continentale africaine (Zlecaf) pour se transformer.

En quelques années, l'Afrique a su se hisser à l'avant-garde mondiale de l’industrie du mobile money et favoriser l’essor des fintechs, laissant espérer une transformation numérique rapide et capable d’accélérer l’intégration économique du continent. Mais ces progrès sont menacés par une forte volatilité due à une situation internationale toujours plus incertaine et complexe. La détérioration de la qualité des actifs, la raréfaction des capitaux disponibles, les risques de liquidité ainsi que les risques climatiques et de cybersécurité sont autant de défis qui nécessitent l’adoption d’une feuille de route ambitieuse à l’échelle du secteur. A travers cet événement exceptionnel, l’ambition d’AFIS est de rassembler l’industrie financière dans son ensemble face à ces enjeux critiques.

Après un premier sommet annuel en digital en 2021 ainsi que plusieurs webinars et rencontres privées, AFIS 2022 se déroulera en présentiel et accueillera plus de 500 leaders, parmi les plus influents de tous les secteurs de l’industrie financière africaine.

Au premier rang des personnalités confirmées : Jean-Claude Kassi Brou, Gouverneur de la BCEAO ;  Kalyalya Denny H. , Gouverneur de la banque de Zambie; John Rwangombwa, Gouverneur de la Banque Nationale du Rwanda ; Harvesh Kumar Seegolam, Gouverneur de la Banque de Maurice ; Sani Yaya, Ministre de l'Economie et des Finances du Togo ; Romuald Wadagni, Ministre de l'Économie et des Finances, Ministre d'État du Bénin ; Sérgio Pimenta, Vice-président régional pour l'Afrique, IFC ; Ade Ayeyemi, Directeur Général Groupe d’Ecobank ; Felix Edoh Kossi Amenounvé, Directeur Général de la BRVM ; Amine Bouabid, Directeur Général de Bank of Africa ; Serge Ekué, Président de la BOAD ; Aïda Diarra, Vice-Présidente Senior Afrique subsaharienne, VISA ; Benedict Oramah, Président d’Afreximbank​ ; James Mwangi, Directeur général, Equity Bank Group, Kenya; Sitoyo Lopokoiyit, Directeur Général de M-PESA Afrique ; Mareme Mbaye Ndiaye, Directrice Générale de la Société Générale Cameroun ; Nagoum Yamassoum, Président de la Cosumaf; Kuseni Dlamini, President de Massmart Holdings, Afrique du Sud, Ashok Shah, CEO, APA Insurance, Kenya … ainsi que de nombreux autres acteurs venant de toute l'Afrique et du monde entier. Ils discuteront des enjeux et défis majeurs du secteur et tenteront d’apporter des réponses claires aux différentes problématiques.

 « L’industrie financière africaine est l’une des plus dynamiques au monde avec des marges de progression exceptionnelles, dans un contexte de très forte croissance démographique. La naissance récente de la Zone de libre-échange continentale représente une opportunité unique de repenser l’industrie financière africaine à l’échelle continentale, tout particulièrement dans un contexte de redéfinition de l’architecture financière mondiale », a déclaré Amir BEN YAHMED, Directeur Général de Jeune Afrique Media Group, fondateur d’AFIS.

« IFC s'est engagée à étendre les services financiers formels à 600 millions de personnes et nombre de ses pays cibles se trouvent sur le continent africain. À l’heure où les fintechs africaines connaissent un développement fulgurant, le dialogue entre les différents acteurs de la finance et entre le privé et les autorités publiques est clé pour atteindre l'inclusion financière et assurer ainsi le financement de l’activité économique », a commenté Sergio PIMENTA, vice-président d'IFC pour l'Afrique, co-host d’AFIS 2022.

   

À propos de l’AFRICA FINANCIAL INDUSTRY SUMMIT

Fondée par le groupe Jeune Afrique Media en 2021, avec le soutien de l’IFC (Groupe de la Banque mondiale), AFIS est une organisation sœur de l’AFRICA CEO FORUM, la principale plateforme du secteur privé africain. L’objectif d’AFIS est de construire une industrie financière robuste au service de l’économie réelle et du développement durable. Réunissant les personnalités et institutions les plus influentes de la finance africaine, ainsi que les régulateurs, AFIS œuvre à l’amélioration de l’inclusion financière et à l’émergence d’une véritable industrie panafricaine des services financiers.

À propos de Jeune Afrique Media Group et de l’AFRICA CEO FORUM  

Fondé en 2012, l'AFRICA CEO FORUM est la plateforme de référence des dirigeants des plus grandes entreprises africaines et internationales, des investisseurs internationaux, des responsables de multinationales, des chefs d'État, des ministres et des représentants des principales institutions financières actives sur le continent. Incontestablement le lieu de rencontres de haut niveau, de partage d'expériences et de décryptage des tendances qui affectent le monde des affaires, l’AFRICA CEO FORUM propose des solutions concrètes et innovantes pour faire avancer les entreprises du continent. Grâce à ses initiatives, l’AFRICA CEO FORUM accroît la représentation des femmes aux postes de décision sur le continent et soutient la transformation des entreprises familiales africaines. 

Suivez-nous sur les réseaux sociaux #AFIS2022

https://www.linkedin.com/company/africa-financial-industry-summit-afis/  

À propos d’IFC

IFC, membre du Groupe de la Banque mondiale, est la plus grande institution mondiale de développement axée sur le secteur privé dans les marchés émergents. IFC travaille dans plus de 100 pays, en utilisant son capital, son expertise et son influence pour créer des marchés et des opportunités dans les pays en développement. Au cours de l'exercice 2021, IFC a engagé un montant record de 31,5 milliards de dollars en faveur d'entreprises privées et d'institutions financières dans les pays en développement, tirant parti du pouvoir du secteur privé pour mettre fin à l'extrême pauvreté et stimuler la prospérité partagée, alors que les économies sont aux prises avec les impacts de la pandémie de COVID-19. Pour plus d'informations, visitez le site www.ifc.org.  

Lu 96 fois Dernière modification le vendredi, 23 septembre 2022 18:50

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'entrer toutes les informations requises, indiquées par un astérisque (*). Le code HTML n'est pas autorisé.