Composition2 result

Date du jour :

Aujourd'hui = 129 / Hier = 305 / Cette semaine = 2345 / Ce mois = 434 / Total = 4012079

mercredi, 21 septembre 2022 20:43

Inclusion financière : Le Togo avance !

Écrit par
Évaluer cet élément
(0 Votes)

Les populations vulnérables ont longtemps été exclues des services bancaires de peur qu’elles ne parviennent pas à rembourser leurs prêts.

 

Avec la création du Fonds national de la finance inclusive (FNFI), les femmes, les jeunes et les entreprises ont pleinement droit à une gamme de produits et services financiers sur l’ensemble du territoire. Mais l’exécutif a l’intention de faire davantage pour une inclusion socioéconomique plus efficiente.

Depuis sa création en 2014 jusqu’au 1er juillet 2022, le FNFI a octroyé environ 102 milliards de francs CFA de crédits au profit de 1,79 million de bénéficiaires.

A cette même date, le Fonds compte 338 points de services rationnels et collabore avec 22 prestataires de services financiers qui mettent à la disposition des bénéficiaires une gamme de crédits variés comme Agrisef, Ajsef, Kiffe, Nkodédé...

Le crédit « Nkodédé » a fait ses premiers pas en 2020 avec pour principal objectif d’accorder un plus grand financement aux bénéficiaires (les personnes qui ont franchi tout le cycle de financement des Activités génératrices de revenus - AGR) afin qu’ils puissent mieux développer leurs activités et subvenir à leurs besoins.

Au début, les premiers bénéficiaires obtenaient des crédits allant jusqu’à 05 millions. Une année plus tard en 2021, le chef de l’Etat Faure Gnassingbé a fait passer le plafond de crédit de 05 à 10 millions de francs. Alors que les crédits accordés à la première phase étaient remboursables sur une période de 24 mois, ceux-ci le sont sur une période de 36 mois pour un taux d’intérêt de 7%.

L’ambition du FNFI d’ici 2025 est de permettre à 225 000 personnes supplémentaires de bénéficier du mécanisme. C’est dans ce sens que l’Etat est sur le point d’élaborer une stratégie nationale d’inclusion financière conformément à l’axe 1 de la feuille de route quinquennale et aux pratiques internationales en la matière.

Le principal enjeu est d’élargir l’accès aux services financiers avec une augmentation de l’accès et de l’utilisation d’une gamme diversifiée de produits et services financiers formels, digitalisés, abordables et adaptés. La stratégie s’annonce favorable à l’accès aux financements de Très petites et moyennes entreprises (TPME) car elle va consister à accentuer l’intervention de l’Etat dans plusieurs domaines.

Lu 101 fois Dernière modification le mercredi, 21 septembre 2022 21:08

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'entrer toutes les informations requises, indiquées par un astérisque (*). Le code HTML n'est pas autorisé.