Composition2 result

Date du jour :

Aujourd'hui = 139 / Hier = 305 / Cette semaine = 2355 / Ce mois = 444 / Total = 4012089

mardi, 20 septembre 2022 20:50

La militante pour le climat Vanessa Nakate est nommée ambassadrice de bonne volonté de l’UNICEF

Écrit par
Évaluer cet élément
(0 Votes)

La militante ougandaise pour le climat Vanessa Nakate, âgée de 25 ans, a été nommée ambassadrice de bonne volonté de l’UNICEF, nomination qui confirme sa collaboration avec l’organisation et reconnaît sa mobilisation exceptionnelle à l’échelle mondiale en faveur de la justice climatique pour les générations actuelles et futures.

L’information est rendue publique le 15 septembre 2022 par l’UNICEF (Fonds des Nations unies pour l'enfance).

 

Vanessa Nakate s’est rendue la semaine dernière avec l’UNICEF dans le comté du Turkana, dans le nord-ouest du Kenya, pour constater directement les effets de l’insécurité hydrique et alimentaire causée par la pire sécheresse qu’ait connue la Corne de l’Afrique depuis 40 ans. Lors de son premier déplacement avec l’UNICEF, la jeune femme a rencontré des communautés touchées de plein fouet par la crise climatique, y compris des mères et des nourrissons recevant un traitement vital contre la malnutrition aiguë sévère et des familles bénéficiant de systèmes d’approvisionnement en eau alimentés à l’énergie solaire.

« En tant qu’ambassadrice de bonne volonté de l’UNICEF, j’aurai pour principale responsabilité de faire entendre la voix des enfants et des personnes marginalisées dans les débats dont ils ont été précédemment exclus. Ce rôle auprès de l’UNICEF me donnera davantage d’occasions de rencontrer des enfants et des jeunes dans les endroits les plus touchés par les changements climatiques et une plus vaste tribune pour plaider en leur faveur », explique-t-elle. « Au Kenya, les gens que j’ai rencontrés m’ont expliqué l’impact des changements climatiques et de la sécheresse dans leur vie, après quatre saisons des pluies inexistantes qui ont privé les enfants des droits les plus élémentaires. Dans l’une des communautés dans lesquelles je me suis rendue, il n’a pas plu depuis plus de deux ans. C’est plus qu’une crise alimentaire et nutritionnelle, c’est une manifestation supplémentaire de l’aggravation de la crise climatique. »

L'appel qu’a lancé l’UNICEF pour améliorer la résilience à long terme des familles dans la Corne de l’Afrique – et ainsi empêcher que la sécheresse ne dévaste des vies pendant plusieurs années à venir – n’a permis de réunir à ce jour que 3 % des fonds nécessaires.

Le militantisme de Vanessa Nakate a débuté en janvier 2019, lorsque, s’inspirant de Greta Thunberg, la jeune Ougandaise est allée manifester dans les rues de Kampala avec ses frères et ses cousins, une mobilisation qu’elle a ensuite poursuivie toutes les semaines, devenant ainsi l’une des figures connues du mouvement des jeunes « en grève » pour le climat, présent dans le monde entier. En 2020, sa renommée s’est accrue à l’échelle mondiale lorsqu’une agence de presse l’a fait disparaître, après recadrage, d’une photo dans laquelle elle apparaissait aux côtés de Greta Thunberg et d’autres militants, blancs, pour le climat. La réponse de la jeune activiste à l’agence de presse, à laquelle elle a déclaré : « Vous n'avez pas simplement effacé une photo. Vous avez effacé un continent », a fait la une des journaux internationaux.

« En tant que jeune Africaine, je dois me battre pour me faire entendre des médias et des décideurs. Si j’ai la chance de disposer d’une tribune désormais, je compte bien continuer à me battre pour les autres. Les enfants qui se trouvent en première ligne de la crise climatique, comme ceux que je viens de rencontrer au Turkana, au Kenya, sont les personnes pour qui je me battrai dans mon nouveau rôle auprès de l’UNICEF », a-t-elle déclaré.

Vanessa Nakate se sert depuis de cette tribune pour plaider en faveur de la justice climatique pour toutes les communautés sans exception, et notamment celles des régions les plus durement touchées. Elle a créé le mouvement Rise Up, qui a pour objectif de mieux faire entendre la voix des militants africains pour le climat, ainsi qu’un projet d’installation de panneaux solaires dans les écoles rurales ougandaises. Elle s’est adressée aux dirigeants internationaux lors des sommets sur le climat de la COP25 et de la COP26 et a fait la couverture du magazine TIME.

« Je suis ravie d’accueillir au sein de la famille de l’UNICEF Vanessa Nakate, notre nouvelle ambassadrice mondiale de bonne volonté », a déclaré la Directrice générale de l’UNICEF, Catherine Russell. « La mobilisation de Vanessa en faveur d’une action pour le climat qui bénéficie aux communautés les plus touchées par la crise climatique est en lien direct avec la mission de l’UNICEF qui vise à obtenir des changements pour chaque enfant. Nous espérons que sa nomination à la fonction d’ambassadrice mondiale de bonne volonté de l’UNICEF contribuera à faire en sorte que la voix des enfants et des jeunes ne soit jamais exclue des débats sur les changements climatiques, et soit toujours prise en compte dans les décisions qui les concernent. »

À l’échelle mondiale, environ un milliard d’enfants – soit près de la moitié des 2,2 milliards d’enfants de la planète – vivent dans l’un des 33 pays dans lesquels le risque de subir les effets des changements climatiques est « extrêmement élevé », selon l’Indice des risques climatiques pour les enfants, établi par l’UNICEF – une situation qui menace leur santé, leur éducation ainsi que leur protection, et qui les expose à des maladies mortelles. Les dix pays en tête de ce classement se trouvent tous en Afrique.

Vanessa Nakate rejoint les rangs d’autres figures de premier plan qui ont récemment apporté leur soutien à l’UNICEF, comme l’actrice Priyanka Chopra Jonas, les chanteuses Katy Perry et Angelique Kidjo, la militante syrienne pour les réfugiés et l’éducation Muzoon Almellehan et, tout dernièrement, la plus jeune ambassadrice de bonne volonté jamais nommée, Millie Bobby Brown.

Lu 125 fois Dernière modification le mardi, 20 septembre 2022 20:59

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'entrer toutes les informations requises, indiquées par un astérisque (*). Le code HTML n'est pas autorisé.