Composition2 result

Date du jour :

Aujourd'hui = 136 / Hier = 305 / Cette semaine = 2352 / Ce mois = 441 / Total = 4012086

lundi, 05 septembre 2022 16:42

Agou : Concertation et échanges avec les acteurs impliqués dans la mise en œuvre du projet d’entreprenariat agricole de la femme du monde rural initié par OFED-TOGO et ses partenaires

Écrit par
Évaluer cet élément
(0 Votes)

L’inégalité des genres et l'accès limité au crédit, aux soins de santé et à l'éducation constituent autant de défis pour les femmes rurales. La crise alimentaire et économique mondiale et les changements climatiques n'ont fait qu'aggraver la situation.

Chaque jour, 925 millions de personnes souffrent de la faim. Dans de nombreuses régions du monde, la tradition impose aux femmes de manger en dernier, lorsque tous les membres masculins de la famille et les enfants ont mangé.

Dans ce contexte très peu favorable à l’autonomisation et l’épanouissement de la femme, la condition féminine en milieu rural devient une préoccupation majeure pour la commune qui ne peut à elle seule résoudre l’équation. Des ONG et autres structures œuvrant dans le secteur du développement local ont mis sur pied divers programmes en faveurs des femmes telles que des actions de sensibilisation, d’éducation, d’alphabétisation, de dons de matériels agricoles, de subventions et de microcrédits en vue de renforcer les capacités de ces femmes majoritairement responsables des besoins nutritionnels et éducationnels de leurs familles.

L'Organisation pour la Femme et le Développement au Togo (OFED Togo), à travers son « Programme de Promotion du Leadership et de l’Entreprenariat Féminin en Milieu Rural a initié des projets en faveur des femmes.

C'est dans une suite logique de ces actions sur le terrain en faveur des femmes du monde rural que s'était tenue le 04 août 2022 dernier à Agou Gadzepe, chef-lieu de la commune Agou 1, une rencontre de concertation et d'échanges sur l'entrepreneuriat agricole en milieu rural.

Cette initiative s'inscrit dans le cadre de la mise en œuvre de la convention de partenariat signée le 06 avril 2022 par OFED-TOGO et la commune Agou 1. Elle vise à informer et à sensibiliser les acteurs concernés (groupements féminins) sur les potentialités et opportunités, les techniques agricoles de production et la gestion efficace des entreprises agricoles.

Mme Sophie LAWSON-ADIGO, Directrice Exécutive de l'ONG OFED-TOGO, a relevé au cours de son exposé dont la thématique était « Programme de Promotion du Leadership et de l’Entreprenariat Féminin en Milieu Rural » que, " la structuration et professionnalisation des organisations paysannes féminines pour promouvoir l’entreprenariat rural féminin, la promotion d’industries de transformation (petite et moyenne échelle), la mise en place de plateformes d’alphabétisation fonctionnelles, ainsi que la promotion de la pleine participation des femmes rurales dans les prises de décisions au sein des instances communautaires constituent des éléments clés d'une nouvelle stratégie élaborée et mise en œuvre par son institution. En plus, ces volets sont déclinés dans son plan d’orientation stratégique vision 2027 ".

Elle a souligné également que les femmes constituent une large part de la main d'œuvre agricole, formelle et informelle - près de la moitié de la main-d'œuvre agricole dans les pays en développement.

Elles contribuent ainsi de manière significative à la production agricole, à la sécurité alimentaire et à la nutrition, à la gestion des terres et des ressources naturelles et au renforcement des capacités d'adaptation face aux changements climatiques.

Leurs connaissances et leur expérience en matière de sécurité alimentaire et de nutrition, de gestion des terres et des ressources naturelles apportent des ressources supplémentaires à la résilience face aux effets négatifs du changement climatique sur les moyens d'existence ruraux.

Garantir un travail décent des femmes rurales pour stimuler une agriculture respectueuse de l'environnement telles sont les raisons qui ont poussé les premiers responsables de la FUCEC TOGO à faire confiance aux initiatives de l'ONG OFED-TOGO a laissé entendre Kodzo DOGBE, Chef de mission à la FUCEC Togo/COOPEC CFAE d'Agou.

D'après Mr Kodzo DOGBE, « Aujourd’hui, le monde agricole a besoin de prêts et appuis financiers destinés à financer les activités des Groupements d’Intérêts économiques (GIES) ou des coopératives dans le domaine de la production, la transformation, le stockage et la commercialisation. FUCEC, OFED Togo et les bénéficiaires pourront signer des contrats tripartites ayant pour objet de définir les conditions de financement de la chaîne de valeur des produits de haute consommation et de commercialisation dans la commune Agou 1 ».

Il a félicité l'ONG OFED-TOGO pour la mise en œuvre de ce programme qui vise à augmenter les revenus des familles rurales pour une réduction durable de la pauvreté et à renforcer l’inclusion financière des populations rurales, en comblant les écarts entre la demande et l’offre de services financiers et non-financiers.

De son côté, la représentante du directeur préfectoral de l'agriculture, Mme Abiré SAMIE, a saisi l'opportunité pour rappeler aux femmes que sur la base des consultations régulières qu’il mène, notamment à travers le Forum National du Paysan Togolais (FNPT), ainsi que de diverses études locales ou commanditées auprès d’expertises internationalement reconnues le Chef de l’Etat a fixé le cap de la nouvelle Vision de l’agriculture à l’horizon 2030. La première orientation consiste à poursuivre les investissements dans les infrastructures, tout en accompagnant activement la mutation du secteur agricole. La modernisation de l’agriculture balisera la voie pour l’essor des industries de transformation et la multiplication des Petites et Moyennes Entreprises (PME/PMI) et même de très petites entreprises. La seconde orientation consiste à concentrer les efforts sur les activités de services, en mettant un accent tout particulier sur la logistique. Fort de sa longue tradition des échanges commerciaux, le Togo aura ainsi toutes les cartes en main pour se positionner comme le hub d’affaires par excellence, dans une sous- région en pleine croissance. Et enfin, dans la troisième phase de cette feuille de route vers la prospérité, le Togo est convié à s’affirmer dans la construction d’un label de qualité et d’un pôle de compétitivité.

La matérialisation d’une telle ambition exige des approches et mécanismes innovants aussi bien sur le plan conceptuel, opérationnel que du financement. C’est pour relever ce défi que le Gouvernement a introduit une approche axée sur le « Corridor de Développement au Togo », d’une part et la création d’une « société holding d’Etat – Togo Invest», d’autre part.

Elle a renchérit en concluant qu'en vue de faire jouer le secteur agricole son rôle capital dans la nouvelle dynamique d’accélération qui vient d’être évoquée, le Gouvernement a décidé d’engager une politique agricole axée sur l’amplification, l’accélération de processus de création de richesses et de valeurs ajoutées à partir des pôles de développement agricoles ou « Agropoles ».

Elle a exhorté les groupements féminins à prendre à bras le cœur le projet et à se mettre au sérieux pour que les objectifs et attentes soient comblés dans l'exécution dudit projet.

Lu 84 fois Dernière modification le lundi, 05 septembre 2022 21:31

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'entrer toutes les informations requises, indiquées par un astérisque (*). Le code HTML n'est pas autorisé.