Composition2 result

Date du jour :

Aujourd'hui = 149 / Hier = 249 / Cette semaine = 596 / Ce mois = 8611 / Total = 3983436

lundi, 20 juin 2022 18:08

Les personnes âgées ne sont pas laissées pour compte au Togo

Écrit par
Évaluer cet élément
(0 Votes)

Le bien-être des Togolais est primordial pour les gouvernants. Les personnes du troisième âge, compte tenu de leur sagesse, leur pouvoir de transmission des connaissances, us et coutumes, sont indispensables pour le développement.

 

C’est sans doute la raison pour laquelle une place idéale leur est accordée dans le processus d’inclusion sociale.

Aucune couche sociale n’est oubliée au Togo, encore moins les personnes âgées dont est en charge l’Institut national d’assurance maladie (Inam). Depuis 2012, il leur offre une protection sociale grâce à des mécanismes de prévoyance collective. L’Institut s’occupe d’eux en cas de maladie, invalidité, charges de famille, etc.

Maisons de retraite et accompagnement

Afin de leur offrir un cadre adapté aux besoins qu’elles ressentent quotidiennement, les pouvoirs publics projettent de construire au moins 05 maisons de retraite d’ici 2025. Elles sont destinées à lutter contre l’exclusion de cette couche vulnérable de la population en fonction de leur âge et de leur mobilité réduite ; leur offrir un espace de dialogue et de renforcement de liens sociaux.

Aussi, il est prévu pour les Togolais âgés une offre de services spécifiques. Le chef de l’Etat étendra les mécanismes de filets sociaux aux séniors. Il renforcera leur accès aux infrastructures de base et à une couverture sociale minimum. Sera aussi garantie la prise en charge de la couverture maladie des personnes du troisième âge afin de les mettre à l’abri de la maladie.

"Les Universités du troisième âge"

En 2017, l’Institut national d’assurance maladie (Inam) a créé les "Universités du troisième âge". Au-delà de la prise en charge conventionnelle qu’il garantit à ces personnes, il leur permet de se réunir dans un cadre propice, d’échanger et de trouver des solutions idoines aux difficultés qu’elles rencontrent : la solitude, l’abandon de leur famille et de leurs petits-enfants, le manque de solidarité entre elles et la nouvelle génération...

La première édition des "Universités du troisième âge" a rassemblé 300 personnes âgées autour de diverses activités. Axée sous le thème « Personnes âgées, richesse de la nation », l’édition de 2018 a connu la participation de 600 personnes âgées. En 2019, la troisième édition dont le thème est « Agir pour la solidarité entre les générations », a permis de passer le cap du millier de Togolais du troisième âge. Puis, entre-temps, la covid-19 est apparue et a tout suspendu.

Lu 43 fois

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'entrer toutes les informations requises, indiquées par un astérisque (*). Le code HTML n'est pas autorisé.