Composition2 result

Date du jour :

Aujourd'hui = 142 / Hier = 249 / Cette semaine = 589 / Ce mois = 8604 / Total = 3983429

mardi, 14 juin 2022 12:33

Genève: L’ONU invite les pays membres de l’OMC à éviter les restrictions aux exportations de nourriture

Écrit par
Évaluer cet élément
(0 Votes)

L’ONU a invité les pays membres de l'Organisation mondiale du commerce (OMC) à ne pas imposer de restrictions aux exportations de nourriture. Afin d’éviter le risque de grave crise alimentaire que fait planer sur le monde entier l'invasion de l'Ukraine par la Russie.

 

Ce message est port é par la Haute-Commissaire de l'ONU aux droits de l'homme Michelle Bachelet lors d'une conférence de presse à Genève (Suisse), le 13 juin 2022 en marge de la douzième Conférence ministérielle (CM12).

Selon Michelle Bachelet, haut-commissaire de l'ONU aux droits de l'homme, et Rebeca Grynspan, secrétaire générale de la Cnuced, organe des Nations unies chargé du commerce et du développement, La guerre en Ukraine inflige de terribles souffrances au peuple ukrainien et a augmenté le risque de faim et de famine pour des dizaines de millions de personnes qui sont sur le point de devenir ou sont déjà en situation d'insécurité alimentaire.

Depuis le début des crises, certains pays commencent déjà à limiter les restrictions aux exportations.

L'Inde, est l’un des derniers pays à avoir pris ce type de mesures, et a annoncé un plafonnement de ses exportations de sucre à partir du 1er juin dernier après avoir déjà interdit celles de blé. Une des attentes fortes de la conférence ministérielle de l'OMC est justement l'adoption d'un texte sur les restrictions aux exportations et la sécurité alimentaire.

"Les pays de l'OMC doivent s'abstenir d'imposer des restrictions aux exportations sur les denrées alimentaires essentielles achetées par les pays les moins avancés et par les pays en développement importateurs nets de produits alimentaires, ainsi que sur celles achetées par le Programme alimentaire mondial à des fins humanitaires", a demandé Michelle Bachelet.

Le monde traverse en ce moment une série de crises simultanées, une espèce de tempête qui va durer.

"Il y a dans le monde suffisamment de nourriture pour nourrir ceux qui ont faim, à condition qu'on les aide à payer l'addition parce que sur un certain nombre de denrées alimentaires, les prix ont augmenté de 30 à 40% pour des raisons antérieures à l'invasion de l'Ukraine, mais aussi du fait que ces deux pays sont des gros producteurs notamment de céréales. Et il faut aussi favoriser les acheminements que les Russes ont bloqués. Cette crise est à nos portes, mais il y a moyen, avec une bonne coordination nationale de traiter cette question", indique Pascal Lamy, ancien directeur de OMC.                                                                           

Rappelons qu’a la veille de la MC12, environ 500 personnes ont manifesté à Genève pour réclamer la souveraineté alimentaire. 

Lu 142 fois Dernière modification le mardi, 14 juin 2022 13:48

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'entrer toutes les informations requises, indiquées par un astérisque (*). Le code HTML n'est pas autorisé.