Composition2 result

Date du jour :

Aujourd'hui = 8 / Hier = 405 / Cette semaine = 1712 / Ce mois = 8639 / Total = 3973623

vendredi, 22 avril 2022 19:15

Inflation : Les pays africains qui enregistrent des taux très élevés

Écrit par
Évaluer cet élément
(0 Votes)

L’inflation qui s'abat sur le monde a des répercussions néfastes sur les pays africains! Depuis le début de l'année 2022 ce qui cause d'énorme problèmes sur les ménages les plus pauvres.

 

Plusieurs pays africains connaissent actuellement une hausse rapide des prix des biens et services et les denrées alimentaires constituent la source principale de l'inflation en Afrique dans le budget des ménages. « Les dépenses alimentaires représentent en moyenne 40% des dépenses de consommation, alors qu'elles ne représentent que 17% des dépenses des ménages dans les économies développées », selon la Banque Mondiale.

Pour des économistes l’Afrique importe plus qu'il n'exporte, ce qui l'expose rapidement à divers problèmes économiques, dont la faiblesse des taux de change ainsi qu'un taux d'inflation élevé, qui se traduira notamment par une augmentation des prix du carburant et des denrées alimentaires.

Quelques pays subissent lourdement ces inflations notamment, « le Soudan, le pays où les prix progressent le plus rapidement avec une inflation de 260% en février 2022, suivi par le Zimbabwe, l'Ethiopie et l'Angola avec des taux d'inflation respectifs de 66,10%; 33,6% et 27,28% en février 2022. avec une inflation de 15,7% en février 2022, le Ghana et le Nigéria sont au coude à coude, suivis par la Zambie 14,2%, le Burundi 13,32% et le Malawi 13%, La Guinée 12,27%, Sao Tomé et Principe (12,1%), le Botswana (10,6%) et le Burkina Faso (10,1%) », apprend-on.

La pandémie de COVID-19  qui a exacerbé les inégalités de revenus dans le monde, tant au sein des pays qu'entre eux, et a retardé le progrès économique d'une décennie ou plus; la guerre en Ukraine a provoqué une forte flambée des prix de l'énergie et une crise alimentaire alarmante; et tout cela se produit dans le contexte du changement climatique, la plus grande menace existentielle à laquelle l'humanité est confrontée, sont les causes de cette folle remontée des prix sur le continent.

« Nous considérons l'AfCFTA comme une étape clé pour promouvoir la Communauté économique africaine et réaliser la vision de l'Agenda 2063 d'une Afrique prospère et unie qui est un acteur mondial influent. En stimulant le commerce intra-africain en supprimant les barrières commerciales, en réduisant les coûts commerciaux et en faisant progresser l'industrialisation sur le continent, l'intégration régionale, cet accord apporte pourrait sortir 30 millions de personnes de l'extrême pauvreté d'ici 2035 », a expliqué la Directrice générale adjointe de l’Organisation Mondiale du Commerce (OMC) Angela Ellard.

Lu 98 fois Dernière modification le vendredi, 22 avril 2022 19:24

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'entrer toutes les informations requises, indiquées par un astérisque (*). Le code HTML n'est pas autorisé.