Imprimer cette page
samedi, 16 avril 2022 17:25

Le niveau d’inclusion sociale et de la bancarisation monte au Togo Spécial

Écrit par
Évaluer cet élément
(0 Votes)

L’Etat attache depuis plusieurs années du prix à l’inclusion sociale et financière. Une volonté qui se traduit par des mécanismes destinés à l’autonomisation financière des populations vulnérables.

 

Comme dans les années antérieures, des étapes ont été franchies en 2021.

Nkodédé est un produit du Fonds national de la finance inclusive (FNFI) dont le plafond de crédit a connu un véritable boom. De 05 millions à son lancement, le montant est passé à 10 millions de francs CFA.

Le deuxième cycle du produit est déjà accordé aux bénéficiaires du premier cycle ayant honoré leurs engagements sans incidents. Ces derniers peuvent demander des crédits allant jusqu’à 10 millions de francs pour accroître leur productivité et subvenir convenablement à leurs besoins.

Alors que la courbe est ascendante en matière d’inclusion financière, les pouvoirs publics entendent bien passer au cap suivant. Un projet de décret a été adopté en Conseil des ministres le 16 mars 2022 pour étendre le projet à d’autres couches de la population.

Même si celles-ci ne sont pas encore définies, les objectifs du gouvernement eux sont clairs. Les mesures prises changent la vie des bénéficiaires qui commencent par épargner de l’argent pour leur avenir. En matière de bancarisation, le Togo est un modèle.

En 2018 et 2019, les statistiques communiquées par la Bceao montrent que le Togo est le pays qui affiche le meilleur taux de bancarisation dans l’espace Uemoa. En 2018, son Taux de bancarisation strict (TBS) était de 26,8% devant le Mali (23,3%), le Bénin (22,5%) et la Côte d’Ivoire (21,6%). En 2019, il est revenu à 25,1% tout en étant le plus grand taux dans l’Uemoa. De 35% en 2016, le taux d’inclusion financière est passé à 72% en 2019.

Pour sa part, le Projet national de promotion de l’entrepreneuriat rural (PNPER), un parmi tant d’autres, a connu son épilogue en 2021. Après 06 années de mise en œuvre, il a permis d’accompagner près d’un millier de promoteurs en milieu rural. Seulement en 2020, le PNPER a décaissé 3,3 milliards de francs CFA pour le compte de ces promoteurs, financé 688 projets, 12 coopératives et facilité la création de 1 657 emplois directs et indirects.

Lu 196 fois Dernière modification le samedi, 16 avril 2022 17:43
Super Utilisateur

Dernier de Super Utilisateur