Composition2 result

Date du jour :

Aujourd'hui = 19 / Hier = 405 / Cette semaine = 1723 / Ce mois = 8650 / Total = 3973634

mercredi, 22 décembre 2021 16:29

Accès à l’eau potable : 602 postes autonomes à énergie solaire en perspective au Togo

Écrit par
Évaluer cet élément
(0 Votes)

L’eau est cette ressource au cœur de toute action de développement.

 

Ces dernières années, un bond remarquable a ainsi été effectué en matière d’accès à l’eau potable et à l’assainissement sur l’étendue du territoire: Si près de 43% de la population attend encore d’être desservi à l’eau potable, « le taux d’accès est passé de 25% en 2005 à 57% en 2021 de nos jours », a indiqué Bolidja Tiem, le ministre de l’eau et de l’hydraulique villageoise.

L’objectif des pouvoirs publics est de parvenir d’ici les prochaines années à un seuil de 85% au plan national. 

A cet effet, le Togo se dotera, pour les deux prochaines années, de 602 postes d’eau autonomes à énergie solaire, répartis dans les cinq régions. La réalisation de ces ouvrages, pilotée par le ministère de l’eau, s’inscrit dans le renforcement de l’hydraulique villageoise et l’amélioration de l’accès à l’eau potable en milieu rural. 

Au total, plus d’une trentaine de préfectures bénéficieront de ces postes, dont 185 seront construits en 2022. Un avis d’appel d’offres international a été lancé dans ce sens par le ministère, en vue de sélectionner des entreprises. La nouvelle feuille de route gouvernementale (2021-2025) inscrit la desserte en eau potable sur tout le territoire dans la liste des projets sociaux. En début 2021, un vaste projet de construction de 400 forages dans les Savanes et la Kara est en cours.

Par ailleurs, plusieurs localités rurales du Nord du Togo bénéficieront de nouveaux équipements d’équipements d’accès à l’eau potable. La société française Vergnet Hydro a conclu cette année avec le gouvernement, un contrat pour déployer 300 pompes hydrauliques manuelles.

L’implantation de ces infrastructures, qui fait suite au Projet d’amélioration des conditions sanitaires en milieu scolaire et rural dans les régions des Savanes et de la Kara (PASSCO), doit faciliter la vie à 120 000 habitants, financé par l’Agence Française de Développement à hauteur de 10 millions d’euros (environ 6,5 milliards FCFA) au Togo.

Lu 287 fois Dernière modification le mercredi, 22 décembre 2021 16:34

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'entrer toutes les informations requises, indiquées par un astérisque (*). Le code HTML n'est pas autorisé.