Composition2 result

Date du jour :

Aujourd'hui = 68 / Hier = 325 / Cette semaine = 2675 / Ce mois = 9251 / Total = 3928336

samedi, 04 décembre 2021 20:17

Journée internationale des Personnes Handicapées : Bâtir une société plus inclusive dans la différence

Écrit par
Évaluer cet élément
(0 Votes)

L’inclusion du handicap est un aspect essentiel du respect des droits humains, du développement durable et de la paix et de la sécurité.

 

Cette inclusion est essentielle à la promesse inscrite dans le Programme de développement durable à l’horizon 2030, à savoir ne laisser personne de côté. L’engagement pour la réalisation des droits des personnes handicapées n’est pas seulement une question de justice mais un investissement dans notre avenir commun.

En effet, célébrée chaque 03 décembre de chaque année à travers le monde, et ce depuis 1992, la Journée internationale des personnes handicapées (JIPH) vise à promouvoir les droits et le bien-être des personnes handicapées dans toutes les sphères de la société et du développement et à accroître la sensibilisation à leur situation particulière dans tous les aspects de la vie politique, sociale, économique et culturelle.

La thématique retenue pour commémorer l’édition 2021 de la JIPH « S’engager à bâtir une société plus inclusive où toutes et tous peuvent développer et mettre à profit leur capacité » révèle qu’ensemble, il est possible de faire une différence pour bâtir une société plus inclusive.

"La contribution de toutes et tous est essentielle pour favoriser la participation sociale des personnes handicapées et pour renforcer leur pouvoir d’agir. Elles doivent pouvoir s’épanouir et se développer dans toutes les sphères de la vie. Le domaine de l’emploi n’y fait pas exception. Le contexte économique actuel et la pénurie de main-d’œuvre sont l’occasion de rappeler que l’embauche de travailleuses et de travailleurs handicapés est profitable pour tout le monde. Les employeurs ont le pouvoir de se mettre en action et d’agir pour relever le défi de l’entreprise inclusive. Des milliers de personnes handicapées sont compétentes et prêtes à s’épanouir en emploi. Les employés et les employeurs gagnent à unir leurs forces".

Alors que l’emploi est le principal vecteur de l’inclusion, cette journée permet aux entreprises, aux collectivités et aux associations de découvrir des qualités professionnelles. C’est aussi l’occasion de s’ouvrir à la diversité et de dépasser ses préjugés liés au handicap.

Kadjidja n'avait que 7mois lorsqu'elle a perdu sa jambe. Mais grâce à une intervention de Plan International Togo en 2020 dans un centre d'appareillage orthopédique, de nombreux enfants dont Kadjidja alors âgée de 8 ans, ont pu bénéficier d'une prothèse.

"Je suis très heureuse car je vais pouvoir abandonner définitivement la canne ! Aller à l'école ne sera plus un problème.", s'exprime toute joyeuse Kadjidja.

Grâce FAGNIBO, membre du Youth Panel d'Atakpamé, se réjouit de l'adoption de la Stratégie des Nations Unies pour l’inclusion du handicap, un outil qui offre une base devant favoriser l’accomplissement de progrès durables et de transformations dans la prise en compte de la question du handicap dans toutes les composantes de l’action des Etats membres de l'ONU.

Elle interpelle les gouvernements et plus particulièrement le gouvernement togolais et les acteurs de la société civile à se mettre ensemble pour mieux amener les uns et les autres à adhérer à la lutte pour un monde inclusif.

Creusant les inégalités préexistantes et révélant l’ampleur de l’exclusion, la crise mondiale liée à la COVID-19 montre combien l’inclusion du handicap est indispensable. Au nombre d’un milliard, les personnes en situation de handicap forment un des groupes les plus exclus de la société et comptent parmi les plus durement touchées par la crise actuelle, en termes de décès.

«En cette Journée Internationale des Personnes Handicapées, il est important de rappeler que la contribution de toutes et tous est essentielle pour leur plein épanouissement et développement dans toutes les sphères de la vie», tel est le message de Plan International Togo.

Même en temps normal, elles ont un accès moindre que quiconque aux soins de santé, à l’éducation, à l’emploi ou à la vie sociale. Elles sont exposées à un risque élevé de pauvreté, de violence, de négligence ou d’atteintes et sont au nombre des personnes les plus marginalisées dans les communautés touchées par la crise. Comme elles subissent de façon disproportionnée les incidences, directes ou indirectes, de la pandémie de COVID-19, leur situation n’a fait que s’aggraver.

En tenant compte du handicap, la riposte et la relance serviront mieux l’intérêt commun car elles endigueront de façon plus systématique la propagation du virus et permettront de reconstruire sur des bases meilleures. L’inclusion du handicap rend les systèmes plus souples et donc mieux à même de s’adapter aux situations complexes, en ciblant les personnes les plus à la marge avant toutes autres.

Jean-Marc EDRON

Lu 85 fois Dernière modification le samedi, 04 décembre 2021 20:25

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'entrer toutes les informations requises, indiquées par un astérisque (*). Le code HTML n'est pas autorisé.