Composition2 result

Date du jour :

Aujourd'hui = 65 / Hier = 325 / Cette semaine = 2672 / Ce mois = 9248 / Total = 3928333

lundi, 29 novembre 2021 19:48

OrangezLeMonde, l’Afrique, nos pays… en commençant par nos communes

Écrit par
Évaluer cet élément
(0 Votes)

"Les 16 jours d’activisme offrent, au niveau local, l’opportunité d’accentuer le dialogue pour la suppression des pratiques et l’éradication des comportements nocifs et nuisibles à l’épanouissement des femmes", selon Mme Yawa Ahofa KOUIGAN, maire de la commune Ogou 1, présidente de la Faitière des Communes du Togo.

 

Aujourd'hui, les efforts doivent se porter en priorité sur le monde rural. L'amélioration de la situation des femmes dans les zones rurales viendrait, justement, d'un renforcement du partenariat entre élus locaux et les jeunes filles et femmes du monde rural. Tout en étant au front pour gérer des situations d'urgence, les élus aimeraient traiter le problème de la violence à la source.

C'est en faisant la promotion de l'égalité des femmes et des hommes, des filles et des garçons, et ce, dès le bas âge que l'on progressera sur la réduction de la violence entre les sexes, et que l'on s'engagera concrètement dans la lutte contre les stéréotypes dans nos milieux.

Pour la présidente de la Faitière des Communes du Togo (FCT), il faudrait que les élus locaux s’engagent davantage encore dans le combat contre ce fléau qui contrevient à la dignité humaine et aux valeurs républicaines que portent les communes.

Elle affirme la nécessité d’une action déterminée et constante, d’une approche globale de l’égalité entre les femmes et les hommes (incluant l’aménagement urbain, les dispositifs éducatifs, le transport, la culture) et d’une philosophie humaniste qui favorise la mixité et non le séparatisme des deux sexes dans les politiques publiques. Elle exhorte les uns et les autres à faire de l’égalité femme/homme et de la lutte contre les violences faites aux femmes, une action prioritaire et inscrite dans la durée, à s’engage ainsi résolument à promouvoir la question du respect et de l’égalité et à s’approprier la mesure du chemin qu’il faut encore parcourir au nom de cet idéal commun qui n'est nul autre que la lutte contre les violences faites aux jeunes filles et femmes.

Jean-Marc EDRON

Lu 113 fois Dernière modification le lundi, 29 novembre 2021 19:56

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'entrer toutes les informations requises, indiquées par un astérisque (*). Le code HTML n'est pas autorisé.